Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 18/07/2017 10H

Exposition Goscinny et le cinéma dès le 4 octobre à Paris.

A voir à Paris à la Cinémathèque française du 4 octobre 2017 à début mars 2018 (Angoulême ensuite) : l'exposition GOSCINNY ET LE CINÉMA ASTÉRIX, LUCKY LUKE & CIE.

Exposition coproduite par La Cinémathèque française et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, en partenariat avec l’Institut René Goscinny.

À l’occasion du quarantième anniversaire de la disparition de René Goscinny, grande exposition consacrée aux influences du cinéma sur son travail, ainsi qu’à sa propre œuvre cinématographique.

"Goscinny et le cinéma exposera les rapports constants et ô combien féconds entre un scénariste de bande dessinée de génie et l’objet de sa rêverie préférée : le cinéma. Avant même de commencer sa carrière de scénariste, le jeune René Goscinny n’avait qu’un rêve : « J’étais parti aux États-Unis dans l’espoir de travailler chez Walt Disney, mais Walt Disney l’ignorait ». La rencontre ne s’est pas faite mais ce désir de cinéma ne l’a jamais quitté et s’est diffusé dans l’ensemble de son œuvre.

L’exposition montrera comment le cinéma et ses genres les plus populaires (burlesque, péplum, western...) ont été parodiés et magnifiés par un créateur dont l’originalité se nourrissait de son immense culture cinématographique. Avant de se lancer dans l’aventure du cinéma en tant que telle, avec la création des Studios Idéfix en 1974, Goscinny a été gagman pour Bourvil, scénariste de dramatiques télévisuelles avec Jean Rochefort, et finalement scénariste à part entière, avec son ami Pierre Tchernia, de films devenus culte comme Le Viager et Les Gaspards. Avec Les 12 travaux d’Astérix, puis La Ballade des Dalton, les Studios Idéfix ont pleinement participé à la naissance d’une école d’animation française. Seule la mort brutale de René Goscinny, en 1977, viendra interrompre cet élan.

L’exposition Goscinny et le cinéma, Astérix, Lucky Luke & Cie montrera aussi comment les personnages mis en scène par René Goscinny et ses complices dessinateurs (Morris, Sempé, Tabary, Uderzo...) ont continué leur carrière cinématographique grâce à des producteurs ou cinéastes désireux de prolonger l’œuvre sur grand écran. Quarante ans après la mort de leur démiurge, les personnages de Goscinny continuent de nourrir la culture populaire internationale. Astérix et Obélix, Lucky Luke, le Petit Nicolas ou Iznogoud sont devenus des personnages de cinéma à part entière. Et Goscinny mérite plus que jamais le surnom affectueux que lui avait donné son ami Gotlib : « Walt Goscinny »."

Commenter cet article