Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 15/01 10h25

L'amour est dans le pré : voici les 14 participants de cette nouvelle saison.

Début ce lundi 15 janvier à 21 heures sur M6 de la treizième campagne amoureuse de L'amour est dans le pré.

Karine Le Marchand est allée à la rencontre de quatorze nouveaux agriculteurs célibataires, deux femmes et douze hommes. Ils habitent la France Métropolitaine, mais aussi, pour la première fois, l'Île de la Réunion !

Aurélia, 36 ans, est à la tête d’une ferme pédagogique - région PACA.

Aude 36 ans, éleveuse de vaches laitières - Bretagne.

Thomas, 30 ans, ostréiculteur, à la recherche d’un compagnon - Nouvelle Aquitaine.

Emeric, 32 ans, pépiniériste, apiculteur - Bretagne.

Raoul, 36 ans, engraisseur de taurillons - Ile de la Réunion.

Thierry, 38 ans, éleveur de vaches allaitantes - Occitanie.

Samuel, 40 ans, éleveur de vaches laitières - Nouvelle Aquitaine.

Daniel, 47 ans, éleveur de vaches allaitantes - Normandie.

Jacques, 48 ans, éleveur de vaches laitières - Auvergne - Rhône - Alpes.

Patrice, 50 ans, osiériculteur, vannier - Centre Val de loire.

Eric, 51 ans, éleveur de vaches allaitantes - Auvergne - Rhône - Alpes.

Jean-Claude, 55 ans, éleveur de brebis - Occitanie.

Vincent, 57 ans, maraîcher, arboriculteur - Auvergne - Rhône - Alpes.

Guy, 57 ans, éleveur de brebis, charcutier - Auvergne - Rhône - Alpes.

"À vous maintenant de leur montrer qu'ils ont eu raison d'y croire... Regardez bien leurs portraits, écoutez-les attentivement. Et si vous sentez que votre cœur bat plus fort, laissez-vous emporter par le tourbillon de l'amour, écrivez-leurs !", souligne M6.

Pour envoyer vos missives, par courrier à l'adresse suivante : L'amour est dans le pré – TSA 21234, 75070 Paris Cedex 02 ou par mail sur 6play. N'oubliez pas de joindre des photos récentes et de bien préciser le nom de l'agriculteur.

 

Thomas, à la recherche d'un compagnon, interrogé pour Le Parisien : « Je ne me sens pas représentatif d’une minorité. Je ne suis pas militant et je n’ai aucune cause à défendre. Je revendique l’amour, pas la sexualité. Le but, c’est d’aimer. Mais je me suis quand même préparé à focaliser beaucoup d’attention. Et dans l’émission, je ne suis pas persuadé de recevoir tant de sollicitations que ça. Ma demande pour trouver un homme travailleur, solide physiquement et prêt à partager avec moi un métier difficile, ça filtrera forcément. »

Crédit photo © Sylvie Lancrenon

Commenter cet article