Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 22/06 8h30

Les nouveaux personnages, nouvelles cellules et aventures de Fort Boyard cet été 2019.

La magie de Fort Boyard tient en sa capacité à se renouveler, à rester toujours créatif et récréatif, souligne France 2 qui ajoute que cette année encore, l’émission continue de faire rimer été avec nouveautés.

Les nouvelles cellules :

  • Le temple maudit - Dans une cellule aux décors de temple aztèque, le candidat va devoir évoluer sur une corniche étroite pour récupérer la clé au bout de la cellule. Mais attention à la chute, car ses murs sont piégés.
  • L’hôtel - Dans cette cellule, le candidat va jouer le rôle du bagagiste du Grand Boyard Hôtel ! Le candidat devra apporter toutes les valises présentes à l’accueil de l’hôtel jusqu’à un ascenseur afin d’obtenir la clé. Le problème : passer à travers un tourniquet qui pourrait bien le faire chuter.
  • Le roi du silence - Il y a très longtemps, sur le Fort, vivait un roi qui ne supportait pas le moindre bruit. Deux candidats vont rentrer dans la crypte où se trouve son tombeau. Pour récupérer la clé, ils devront réaliser trois actions en faisant le minimum de bruit.
Les nouveaux personnages, nouvelles cellules et aventures de Fort Boyard cet été 2019.

Les nouvelles aventures :

  • Le coton-tige aérien - Dans cette épreuve, le candidat se trouve sur une poutre à 20 mètres du sol. Aidé d’un coton-tige, il doit parvenir à déstabiliser et faire chuter Lady Boo de la poutre.
  • La course-poursuite - Dans cette épreuve, le candidat doit parvenir à récupérer la clé en haut d’un parcours d’obstacles accrochés à la façade du Fort. Mais attention, il doit y parvenir avant que Lady Boo ne le rattrape.
  • La cabine aquatique - Dans cette épreuve, le Père Fouras va poser une énigme à un candidat qui se trouve enfermé dans sa nouvelle cabine téléphonique. Le seul moyen pour le candidat d’entendre l’énigme est d’avoir l’oreille bien collée au combiné qui se trouve en bas de la cabine aquatique. La difficulté : au fur et à mesure, la cabine va se remplir d’eau.

Les nouvelles aventures revisitées : Pour fêter les 30 ans du Fort, Fort Boyard a revisité deux épreuves cultes qui pourront désormais être jouées à deux ! Le saut de l’ange et la chaise instable.

  • Le double saut de l’ange - Dans cette épreuve, deux candidats doivent sauter à l’élastique ensemble dans le vide, puis se relever pour récupérer l’indice qui est accroché à l’élastique.
  • La double chaise instable - Dans cette épreuve, deux candidats vont évoluer de chaque côté d’une poutre avec une chaise. Cette poutre se situe à 20 mètres au-dessus du vide. Les candidats devront chacun emmener leur chaise face à un trapèze sur lequel sont suspendues deux moitiés de code. Une fois face au trapèze, ils devront monter sur la chaise et s’élancer dans le vide pour s’agripper au trapèze afin de récupérer leur moitié de code, et ainsi libérer l’indice.

Les nouveaux personnages :

  • Patrice Laffont et la machine à « voyager dans le temps » - Personne n’avait plus de nouvelles du premier animateur de Fort Boyard depuis maintenant vingt ans. Mais il y a quelques semaines, le Père Fouras s’est lancé dans son grand ménage de printemps et l’a retrouvé sous une grande couche de poussière. Cette rencontre tombe à point nommé… Le Père Fouras a travaillé tout l’hiver sur une machine qui doit envoyer les candidats dans le passé et il va la lui confier. Lors de chaque émission, Patrice enverra donc nos candidats dans des épreuves mythiques qui ont marqué l’histoire du jeu.
  • Magik, le génie de la lampe… magique - Une lampe magique s’est échouée au pied du Fort. Le Père Fouras, prenant son courage à deux mains, l’a frottée... et un génie s’en est échappé. Ce dernier a proposé au vieux sage d’exaucer un de ses vœux, et ce qu'il désire le plus au monde c’est qu’on protège ses précieuses clés. Magik a donc inventé une nouvelle épreuve maléfique qui vient du bout du monde : l’épreuve du Fakir. S’ils veulent s’emparer de la clé, les candidats devront marcher sur des clous et du verre pilé devant notre génie, qui ne quittera jamais son tapis volant.

Crédit photos © Julie Géant

Commenter cet article