Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 26/01/2020 11H50

Palmarès de la seconde édition du Fipadoc, festival international documentaire.

Hier soir, samedi 25 janvier 2020, le palmarès de la seconde édition du Fipadoc, festival international documentaire a été révélé. Les prix ont été remis lors de la cérémonie animée par Bruce Toussaint.

 

Grand Prix Documentaire international

Les jurés Maryam Ebrahimi, Mary Stephen et Martijn Te Pas ont décerné le Grand Prix Documentaire International à THE HUMAN FACTOR de Dror Moreh (Royaume-Uni).

Le jury du documentaire international a décidé d'attribuer le prix à un film "qui nous a non seulement transportés et émus mais qui nous a aussi surpris par son style cinématographique efficace."

"Ce film se déroule dans le contexte d'un conflit explosif en cours dont l'historique complexe hante encore le présent empreint de tragédie : grâce à sa réalisation magistrale et au travail de recherche effectué, ce film parvient à montrer de façon convaincante, cohérente et limpide que c'est le facteur humain qui détermine la frontière ténue entre échec et succès qui à leur tour, décident du cours de l'histoire."

Le Grand Prix - Documentaire International récompense un film étranger, inédit en France. Il est doté de 5.000 € par la Région Nouvelle-Aquitaine pour le réalisateur.

 

Grand Prix Documentaire national FIPADOC

Les jurés Gilles Élie-Dit-Cosaque, Kathleen Evin et Xavier Villetard ont décerné le Grand Prix Documentaire National à DANSER SA PEINE de Valérie Müller (France).

"Sur un sujet déjà beaucoup traité, l'intervention d'un artiste en prison surprend et fait émerger des personnages magnifiques qui parviennent à mettre la « star » (Angelin Preljocaj) au second plan" déclare le jury.

Le Grand Prix - Documentaire national récompense un film français inédit. Il est doté de 5.000 € par la SCAM pour la réalisatrice.

 

Grand Prix Documentaire musical FIPADOC

Les jurés Jean-Daniel Beauvallet, Éric Darmon et Selma Mutal ont décerné le Grand Prix Documentaire musical à ONCE AURORA de Stian Servoss, Benjamin Langeland (norvège).

Le jury récompense ce film "pour la révélation d'un personnage rare et complexe filmé avec une intimité vertigineuse. On y découvre la résistance et l'audace d'une jeune créatrice face à la brutalité de l'industrie du disque qu'elle combat à chaque instant pour sa liberté."

Le Grand Prix - Documentaire musical récompense un film dont la musique est l'un des personnages principaux. Il est doté de 5.000 € par la SACEM pour les réalisateurs.

 

Grand Prix IMPACT FIPADOC

Les jurés Delphine Deloget, Sébastien Deurdilly et Carole Vezilier ont décerné le Grand Prix Documentaire IMPACT à 21 DAYS INSIDE de Zohar Wagner (Israël).

"Le film de Zohar Wagner nous a marqués par sa capacité à s'approprier des images multiples pour en faire un récit tenu, original et cohérent", déclare le jury. "Il nous a particulièrement touchés par sa capacité à rendre universelle l'histoire d'une femme, issue d'une minorité, piégée dans une machine judiciaire dont elle ne maîtrise pas les codes. Un film juste, réfléchi, à l'efficacité d'un thriller qui permet, aussi, de plonger dans une communauté méconnue."

Le Grand Prix - IMPACT CNC-Images de la Culture récompense un film qui, par la force de son regard sur l'environnement, les droits humains ou la justice sociale, est une source d'inspiration pour changer le monde. Il est doté de 5.000 € par la Semaine du cinéma positif pour le réalisateur ou la réalisatrice. De plus, la société de production bénéficie d'un achat de droits du CNC de 5.000 € pour le catalogue Images de la culture.

 

Prix SMART FIPADOC

Les jurés Agnès Alfandari, Richard Copans et Victoria Mapplebeck ont décerné le Prix SMART à TRAVELING WHILE BLACK de Roger Ross Williams, Felix Lajeunesse, Paul Raphael et Ayesha Nadarajah (Canada).

"Ce film est une parfaite illustration de ce que le VR peut apporter au documentaire : une très belle maîtrise de la direction en 360° qui offre au spectateur un sentiment très fort de présence, une proximité avec l'histoire et ses acteurs, qui transmet une émotion très forte, marque l'esprit, au service de cet important pan de l'histoire caritative américaine" déclare le jury.

Le Prix Smart récompense la meilleure expérience numérique documentaire pour son originalité et la pertinence entre son propos et les technologies utilisées. Il est doté de 3.000 € par l'INA pour les réalisateurs et la réalisatrice.

 

PRIX DU COURT-MÉTRAGE

Les jurés Georges Bollon, Eveline Kluger Kadish et Corina Schwingruber Ilic ont décerné le Prix du court-métrage à Obon de Andre Hörmann et Anne Samo (Allemagne).

Le jury a été "impressionné par l'excellent niveau des courts-métrages présentés en compétition". Il a retenu un film "qui crée un monde visuel qui associe dimension historique et personnelle. Pour y parvenir, l'animation, le voice over et le son ont été méticuleusement choisis. Le film est récompensé pour la qualité du lien construit entre amour et moment d'horreur."

Le Prix du court-métrage récompense un film international ou français d'une durée inférieure à 20 minutes. Il est doté de 3.000 € par March LA.B, montres françaises, pour le réalisateur et la réalisatrice.

Commenter cet article