Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal Mis à jour 31/10 6h38

 

SEPT_A_HUIT_preview.jpg

 

Son histoire a suscité une grande émotion la semaine dernière : Anne-Marie COSTA, caissière de supermarché à Mondelange (Moselle), a été menacée de licenciement après avoir récupéré un bon de réduction de quatre euros laissé par une cliente.

 

Entendue par les gendarmes, cette mère de famille de 35 ans a été accusée de vol par sa direction.

 

Mais des milliers de personnes se sont mobilisées sur internet pour la soutenir (Facebook, Twitter...). L'enseigne est alors revenue sur sa décision.

 

Dans le portrait - émouvant - de la semaine du magazine 7 à 8 diffusé hier dimanche 30 octobre sur TF1, Anne-Marie Costa revient sur son geste, évoquant les conditions de vie difficiles d'une caissière de supermarché. C'est le portrait de la semaine, par Thierry DEMAIZIERE et Alban TEURLAI.

 

Revoir le témoignage d'Anne-Marie :

 

 

Crédit photo © J. Cauvin / TF1.

 

RETROUVEZ-NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

RETOUR PAGE D'ACCUEIL.

LISTE DES 40 DERNIERS ARTICLES.

Related Posts with Thumbnails 

Commenter cet article

IENKO 01/11/2011 09:11



le ticket de la honte, quand j'ai vu ce reportage, j'ai été troublé et émue par l'histoire de cette caissière, elle traverse une épreuve difficile pour un simple malheureux ticket, j accuse le
drh de ce supermarché ou je n'irez plus faire mes courses! cette histoire aurait du se régler en interne et non pas qu il porte plainte contre elle!!! je suis choquée....



Juliannews 31/10/2011 09:34



Attention tout de même.


Diplomée d'un M2 en droit du travail, je peux vous dire que tout cela n'est pas aussi facile.


En ce qui concerne le vol, la Cour de Cassation s'est de nombreuses fois prononcé à ce sujet : le vol par un employé d'un objet d'une somme dérisoire ne peut être constitutif d'un licenciement.
Ainsi un salarié qui avait volé des lunettes à 100€ a vu son licenciement requalifié zn licenciement sans cause réele et sérieuse (en gros le salarié a pu bénéficier de 6 mois de salaire
d'indemnités). Ici, si la salariée était une déléguée syndicale, son licenciement aurait été annulé, elle aurait pu reprendre son poste.


 


Pour ce qui est du dépôt de la plainte, c'est un myen pour l'employeur de prouver l'existence d'un vol. Avec le PV du commissariat, il pourra justifier sa sanction envers la salariée (qui ne peut
pas être un licenciement) et prouver ce vol en cas de poursuites.


 


J'espère avoir été claire.


 


Ps : je précise que je ne justifie pas pour autant la politique de management de l'enseigne, je voulais juste vous apporter un point de vue légal, ce que les medias oublient un peu.



Squirelito 31/10/2011 08:26



Ce qui s'est passé est tout simplement lamentable et illustre trés bien le harcèlement que peut subir chaque citoyen. Certains politiques critiquent les réseaux sociaux, à mon avis, heureusement
qu'ils existent car se défendre aujourd'hui n'est pas toujours facile. Et merci aussi à toute l'équipe de 7 à 8 pour le reportage.



alain 30/10/2011 20:50



 Le directeur de CORA devrait etre  juger sur son comportement  de son employer et devrait payer
des indemnités à la personne.le directeur devrait avoir une mise à pied et devrait s'excuser au public pour son comportement.Nous sommes des êtres  humain.



nanou 30/10/2011 20:47



Je suis caissière dans un Cora et je trouve vos commentaires lamentables. Vous généralisez à une enseigne ce qui s'est passé dans un magasin et si cette caissière n'était pas syndiquée, personne
n'aurait jamais entendu parler de cette histoire. Comme dans toute entreprise, il y a des réglements qu'il faut respecter. Et si vous pensez que c'est mieux chez les autres, en fait c'est encore
pire. Avant de juger une enseigne, il faudrait peut-être réfléchir un petit peu. La grande distribution ne paie pas bien, c'est un fait mais cette femme semblait s'en satisfaire jusqu'à présent.
Je ne vais pas pleurer sur son sort, moi aussi je suis seule avec un enfant et quand on cumule toutes les aides sociales que l'on reçoit en plus de notre salaire, on n'a pas à se plaindre. Ce
n'est pas parce qu'on est syndiqué qu'il faut se croire au dessus de tout... Surtout qu'à ma connaissance, à part avoir des privilèges personnels, les syndiqués ne servent pas à grand chose pour
les autres employés de notre enseigne .



J. 30/10/2011 20:35



Merci à TF1 d'avoir donné la parole à cette femme. Si vous saviez ce qui se passe aussi dans les discounts...Mais difficile de témoigner quand on tient à son emploi 



Muriel 30/10/2011 20:19



Je suis caissière, élue, syndicaliste dans une autre "grande enseigne". Je subis la pression acharnée de ma direction. Je peux affirmer que se sont des méthodes courrantes. Cette dame était
surveillée et sa direction n'attendait que cela (vu la surveillance constante mise en place sur elle). La grande distribution déteste les syndicats (qui sont les gendarmes de l'entreprise). La
discrimination, l'anti-syndicalisme, la pression, le harcèlement devraient faire l'objet d'une enquête approffondie des médias. Alors merci à 7 à 8 d'avoir donné la parole à cette courageuse
salariée car pour elle, malheureusement, c'est loin d'être fini...



tozzi gérard 30/10/2011 20:10



c'est tout à fait inpensable.le directeur de cette enseigne devrait être jeté dehors comme un mal propre et traité de la même manière que l'employée victime. quand au policier et au magistrat qui
ont donné la priorité à la plainte de cora et et ignoré la  plainte de cette malheureuse personne, j'estime comme beaucoup de personnes que je connais,qu'ils devraient donner leur démission,
car ils ne sont pas digne d'occuper ce poste. Tant qu'une vrai justice  ne sera pas rendu, je me refuse de remettre les pieds dans un Cora et j'espère que
beaucoup de personnes feront de même



nini 30/10/2011 19:59



bonsoir je sui choquer pour cette femme je voulai savoir si quelqun avai snt facebook svp merci d avance



ayusset 30/10/2011 19:56



honte a ce directeur ,,, je suis directeur commercial d une enseigne et le respect du personnel est imperatif et important pour qu une enseigne marche et creer des benefices... cette personne
devrait changer de metier et laisser son poste a des gens plus competent ,,,,  .....  HONTE a ce directeur  ...



granier philippe 30/10/2011 19:52



Je suis scandalisé que l'on puisse porter plainte contre une caissière qui a récupéré un bon cadeau laissé par un client. Dans quel monde imbécile vivons nous! Ne devrions nous pas plutôt mettre
à l'index les sales types qui ont fait de telles choses! 



Pierre 30/10/2011 19:51



Pourquoi mon commentaire a été censuré ? Faut arrêter là, j'ai juste écrit « Fermez-là » alors que le commentaire 4 insulte de « con » ceux qui pensent que Cora pourrait virer un(e) employé(e)
pour ce motif.


Les communicants de Cora ont le droit d'insulter les gens mais nous, nous ne pouvons pas demander qu'ils se taisent...



François - leblogtvnews 30/10/2011 20:09



Votre commentaire n'a en aucun cas été censuré. Parfois, il faut attendre plusieurs minutes avant la validation ;)



Pierre 30/10/2011 19:42



Fermez vos tronches les deux personnels de communication de Cora. Regardez l'interview et taisez-vous.



floooooore 30/10/2011 19:42



L'enseigne à portée plaite pour vol. C'est quand même nimporte quoi, tout ça pour un ticket de caisse abandonné par un client. Vive CORA, hypermarché à éviter!!!!!



stephanie 29/10/2011 23:22



comment peut-on être aussi con pour penser un seul instant qu'un directeur mettrait à pieds un salarié pour un simple vol de ticket de caisse ! La salariée est protégée et le comité
d'établissement doit donc donner son avis et l'inspection du travail valider. Comment peut-on imaginer qu'un inspecteur du travail et le CE validerait cela ??? quelle ignoble manipulation
!!! et pauvre cora. S'il y a bien une entreprise qui respecte ses salariés et qui veillent à leur bien-être c'est bien cora ! Et ça se sent quand on fait nos courses ! honte à vous. Arrêtez
les dégâts par respect pour les salariés qui y travaillent.



François - leblogtvnews 30/10/2011 20:11



Et être emmené à la gendarmerie pour ça, vous en pensez quoi  Stéphanie?!



julien 29/10/2011 19:58



Cet engouement des médias et des réseaux sociaux est totalement absurde.


A qui allez vous faire croire qu'une entreprise virerait une employée uniquement sur ce motif?



rachida 29/10/2011 08:55



Ca en dit long sur l'ambiance des grandes surfaces, c'est un monde impitoyable. Ca fait pas de la pub à ce magasin...



jp 28/10/2011 16:04



Je suis sur qu'ils ne diront meme pas le nom de l'enseigne