Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 26/09/2014 20H20

Par amour, elle souhaite laisser mourir son mari. Par amour, ses beaux-parents, eux, veulent le maintenir en vie.

Pour l'émission Sept à Huit diffusée ce dimanche 28 septembre dès 18 heures sur TF1, Thierry Demaizière et Léo Monnet ont recueilli le témoignage de Rachel, la femme de Vincent Lambert, dans le coma depuis 6 ans à la suite d'un accident de la route. Elle raconte son quotidien et explique son combat pour interrompre les traitements de son mari.

Témoignage dans Sept à Huit de Rachel, épouse de Vincent Lambert.

Un livre sort. Aux Editions Fayard.

"Parce que je l'aime, je veux le laisser partir. Aujourd'hui, Vincent est prisonnier. Prisonnier de son corps, d'abord. Tétraplégique en état végétatif, mon mari vit aujourd'hui alité, les membres raides et immobiles. Vincent ne peut pas s'exprimer, alors tout le monde parle pour lui. Sur son lit d'hôpital, Vincent est pris en otage entre des injonctions contradictoires. Les médecins ont estimé qu'il est temps d'interrompre son traitement, ses parents ont saisi la justice pour contrer cet avis. Moi, je souhaite que cesse enfin ce maintien en vie artificiel. Je suis et je reste celle qu'il a choisie, c'est pourquoi aujourd'hui je prends la parole. En acceptant de le laisser partir, je lui sauve la vie."

Voir les derniers articles catégorie Livres.

Voir les derniers articles Catégorie TF1.

Retour à la page d'accueil.

Notre compte Twitter.

Commenter cet article

Sandrine 29/09/2014 20:12

Bravo pour votre témoigne! Quel courage vous a t'il fallu!!! Je compatis a votre souffrance et soutiens votre combat qui est une des plus belles preuves d'amour.

Vivi 29/09/2014 10:10

Bonjour j' aimerai que rachel lambert me contacte si elle le souhaite. J'ai moi même mon enfant qui va avoir 3 ans très bientôt qui est dans un état végétatif depuis janvier 2013 suite à une grippe encéphalite. Il n'y a aucun contact avec nous aucun mouvement de visage. J'ai tellement besoin d'en parler avec quelqu'un qui vit notre détresse car même si on est bien entouré personne ne peut comprendre ce que l'on vit chaque jour. Je vous prie de me contacter.

Alain 29/09/2014 10:30

Bonjour,
Je vous comprends à 100%.
Je ne connais pas votre cas mais SVP n'acceptez AUCUN "anarchenement therapeutique" dont les seuls bénéficiaires sont les médecins
Voir mon mot ci-dessus à Madame Lambert.
Bien à vous
Alain

Alain PANIEL 29/09/2014 09:28

Bonjour Madame LAMBERT,



Je vous soutient à 100% car votre mari SOUFFRE.

Ce n'est pas son corps mais son âme qui SOUFFRE.



En effet un être humain est composé d'un corps / d'une chair et d'une âme.

La chair est créée par les parents et c'est à ce moment là que l'âme / l'esprit arrive.

L'âme est un élément totalement INCONNU des "scientifiques".

L'âme est pourtant l'élément LE PLUS IMPORTANT.

L'âme pour pouvoir "bien vivre sa vie sur terre" a besoin d'un corps en bonne santé.



Aujourd'hui que se passe-t-il pour votre mari - c'est tout simple son âme se retrouve DANS LA PIRE DES PRISONS.

Et ceci est un CRIME.



Moïse disait au Pharaon "laisse mon peuple s'en aller - rend-lui sa liberté".

Aujourd'hui VINCENT dit "laissez mon âme s'en aller - rendez-lui sa liberté".



Si vous le voulez Madame, je veux bien me déplacer ou et quand vous voulez et expliquer tout cela "en face des yeux" à qui vous voulez (totalement gratuitement s'entend).

Ce sera un très grand honneur pour moi.



MERCI Madame..............je vous dit MERCI pour VINCENT.



Bien à vous Madame



Alain PANIEL

66 ans

jeune retraité

Ginette 28/09/2014 20:03

Toute ma sympathie et mes voeux de courage pour Rachel Lambert qui fait preuve d'une grande générosité et d'un amour immense pour son mari. Quelle belle preuve de courage. Je déplore en même temps l'égoïsme des parents qui ne sont pas capables de faire passer le bien être de leur fils avant leur propres sentiments. Et quand la politique s'en mêle s'en est encore plus navrant. C'est du grand n'importe quoi. Ils ne sont même pas capables de se mettr d'accord. Que chacun puisse décider quoi faire de sa propre vie c'est SA décision et elle est à respecter. Point à la ligne. Courage Rachel en pensées avec vous
Ginette

Muratore 28/09/2014 20:02

Votre témoignage m'a beaucoup touché. Avec tout mon soutien. Isabelle.