Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 17/11 6h43

Il y a sept mois, Georges Lenglet a accompagné en Suisse son épouse Jacqueline, atteinte d'une maladie dégénérative, pour lui permettre de mourir grâce au " suicide assisté ", une technique d'euthanasie légale en Suisse où le patient s'injecte lui-même le produit qui mettra fin à ses jours.

Pour faire avancer le débat en France sur le droit de mourir, Georges Lenglet a témoigné. C'était le portrait de la semaine, par Thierry Demaizière, dimanche sur TF1. Un témoignage choc proposé en avant-soirée, avant le JT de 20 heures.

 

 

A noter que le même soir, à 21 heures, M6 proposait un numéro spécial de Zone interdite qui devrait provoquer beaucoup de réactions : Droit de mourir, l'enquête qui dérange. Un document de Géraud Burin des Roziers. Qui sont ces « anges de la mort » qui avouent avoir aidé plusieurs personnes à mourir ? Comment réagissent les médecins quand les familles demandent un « geste » pour aider à partir ? Pourquoi nos voisins belges ont-ils déjà légalisé l’euthanasie, même pour les enfants ? Quelles sont les risques de dérives ? Pendant un an, le réalisateur a enquêté sur cette question de société fondamentale.

 

Droit de mourir : vidéo du témoignage de Georges Lenglet dans Sept à Huit.

Crédit photo © Christophe Charzat - TF1.

Commenter cet article

Julien 16/11/2014 20:18

Monsieur, votre témoignage m'a ému aux larmes. Ma mère aurait voulu partir ainsi, elle a souffert atrocement et inutilement près d'une année. Et je n'ai rien pu faire.

brigittelanchon@sfr.fr 16/11/2014 19:57

Quelle plus belle preuve d'amour cet homme à donné à son épouse !!!! j'en ai pleuré ..... qui peut condamné cette femme à partir en toute dignité quand malheureusement il n'y a plus d'espoir.... vet la France devrait prendre en considération tout ces gens qui n'attendent plus rien de la vie sauf la mort!!! pourquoi leur refuser une mort digne de ce nom !!!! nul n'a le droit de juger du moment où l'on sait qu'il n'y a plus rien à faire !!!! mais seulement laisser partir cette personne dignement ....