Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 18/10 14h50

Sortie du livre Nous sommes la France écrit par Natacha Polony.

Les téléspectateurs de Paris Première la retrouveront chaque semaine, dès le 30 octobre avec Polonium. Les Parisiens pourront la retrouver pour un échange le 10 novembre salle Gaveau (20 euros ! "Les Rencontres du Figaro") : Natacha Polony.

 

Les éditions Plon publient cette semaine son nouveau bouquin, Nous sommes la France. Un ouvrage présenté ainsi : "Après les attentats de janvier 2015, 4 millions de Français ont défilé sous le slogan « Nous sommes la France ». Mais qui sont ce « nous » et cette France ? Il est essentiel d'affirmer ce qui nous rassemble, au-delà des diversités, à travers la France et la République, pour ne pas voir les fractures se creuser et les plaies s'infecter."

 

« Plus rien ne sera comme avant. C'est ce qu'ont proclamé des politiques, des journalistes... Et puis, certains se sont employés à réinterpréter les événements en désignant les coupables et les complices, à contrôler les mots qu'il convenait de prononcer et ceux qu'il fallait bannir. Pourquoi une telle puissance de déni ?

Parce qu'il s'agissait d'éviter à tout prix de poser la question cruciale : si 4 millions de Français ont pu descendre dans la rue, proclamant derrière le slogan "je suis Charlie" (réduit par la suite et jusqu'à l'absurde à l'expression simpliste d'une injonction à l'émotion) un immense "nous sommes la France", encore faut-il se demander qui est ce nous et ce qu'est la France. De ne pas poser cette question, nous nous condamnerons à voir se creuser les fractures et s'infecter les plaies. De ne pas proposer à tous les jeunes Français, d'ou qu'ils viennent, l'adhésion à une identité nationale qui leur raconte autre chose qu'un vague catéchisme mâtiné de développement durable et de droits de l'homme pour habiller d'idéal le consumérisme et le spectacle, nous nous préparons le pire des cauchemars : un pays fragmenté, rongé par les haines et les sécessions.

Alors, saisissons cette occasion que nous offre le drame et affirmons ce qui nous rassemble, au delà des diversités, à travers la France et la République. »

Natacha Polony

 

Commenter cet article