Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 01/02/2016 13H

Parution de Devoir d'inventaire par Philippe Saint-André.

Hier, dimanche 31 janvier 2016 sur CANAL+, le CANAL RUGBY CLUB, diffusé en clair et en direct tous les dimanches, a proposé un entretien exclusif entre l'ancien sélectionneur du XV de France, Philippe St André et le consultant CANAL+, Sébastien Chabal.

" Le rôle de sélectionneur, c’est un rôle qui est exposé, tu es la tête d’affiche, si ça gagne tant mieux, si ça perd c’est toi qui change. "

" Selon moi, l’équipe de France n’est plus le sujet important du rugby français. Quand on voit que Guy Novès va partir en tournée au mois de juin en Argentine sans les demi-finalistes de Top14, c'est à dire sans les meilleurs joueurs français des 4 meilleurs clubs français, on se dit que l’église n’est pas au milieu du village. On a fait évoluer un petit peu les choses mais pas assez à mon gout et surtout pas assez par rapport aux autres nations du rugby mondial. "

L'ex sélectionneur a écrit un livre à paraître le 4 février : Devoir d'inventaire.

Les éditions Robert Laffont publient ce bouquin de 288 pages, présenté ainsi :

"C'est en février 2012 que Philippe Saint-André prend officiellement les rênes de l'équipe de France. Sévèrement vilipendé pendant près de quatre ans, il revisite ici son parcours semé d'embûches à la tête du XV tricolore jusqu'à la branlée historique face aux All Blacks (13-62). Sans sa cacher, PSA a choisi d'assumer en toute franchise ses responsabilités dans ce désastre. Il évoque les secrets de fabrication de l'équipe, livre ses souvenirs de vestiaire et nous fait vivre de l'intérieur les matches des Bleus lors du Mondial. Il ne manquera pas non plus d'allumer certains éminents personnages du rugby français et de dévoiler les travers d'une nouvelle génération de Bleus qui ne lui a pas facilité la tâche... Ailier farouche et insaisissable, réputé pour ses grandes envolées, Saint-André revient également avec humour sur son immense carrière de joueur. Le récit sincère et joyeux du capitaine d'une équipe qui l'emporta par deux fois sur les All Blacks chez eux, en 1994, et termina troisième de la Coupe du monde 1995, en Afrique du Sud. Ayant retrouvé sa liberté de parole après le Mondial, il est avide de raconter son mandat sans masquer les difficultés et les obstacles rencontrés. Un témoignage de poids dans le débat qui fait rage sur l'avenir du XV de France, à l'aube du Tournoi des VI Nations."

Commenter cet article

Goujon 12/03/2016 14:00

Bravo Philippe, les amoureux du rugby vous ont admiré pour vos exploits. C'était super ! ...mais prendre en main le destin d'une équipe nationale est un autre challenge ! Pourquoi vous ont-ils confié les clés du camion alors que tout ne vous prédisposait à le conduire, hormis quelques ambitions que tout un chacun aurait pu développer dans les mêmes conditions ? On vous oubliera comme entraineur mais pas comme joueur ! Merci Philippe.

Goujon 12/03/2016 13:57

Bravo Philippe, les amoureux du rugby vous ont admirés pour vos exploits. C'était super ! ...mais prendre en main le destin d'une équipe nationale est un autre challenge ! Pourquoi vous ont-ils confié les clés du camion alors que rien ne vous prédisposait à le conduire, hormis quelques ambitions que tout un chacun aurait pu développer dans les mêmes conditions ? On vous oubliera comme entraineur mais pas comme joueur ! Merci Philippe.