Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 07/11 9h12

Thierry Ardisson raconte dans un livre l’histoire de cinq dauphins qui n’ont jamais régné en France.

Parution mercredi du livre Les fantômes des Tuileries. Écrit par l'animateur - producteur Thierry Ardisson, que l'on retrouve chaque week-end sur C8.

Le bouquin est présenté ainsi par Flammarion :

Le Palais des Tuileries a été incendié par la Commune de Paris en 1871 avant d’être rasé par la République en 1883. Aujourd’hui, combien de Français savent qu’entre le Pavillon de Marsan et celui de Flore s’élevait le Palais des Tuileries qui fermait logiquement le quadrilatère du Louvre ? Dans ce palais qui n’existe plus, parmi tous les héritiers des maîtres des lieux, parmi tous ces Fils de France élevés comme des demi-dieux, aucun n’est monté sur le trône !

Louis XVII, le fils de Louis XVI. Séquestré dès l’âge de huit ans à la Prison du Temple, victime d’un véritable lavage de cerveau, « Chou d’Amour » finira par affirmer que sa mère, la Reine Marie-Antoinette, l’a obligé à coucher avec elle !

Napoléon II, le fils de Napoléon Ier. Exilé à Vienne, étouffé par la Cour des Habsbourg, l’Aiglon ne peut oublier qu’il est l’héritier du Roi des Rois, celui qu’ils appellent l’Ogre, il se laissera mourir à vingt et un ans…

Louis-Philippe II, le fils de Louis-Philippe Ier. Beau, intelligent, courageux et passionné par les problèmes sociaux, le Duc d’Orléans aurait pu instaurer en France une Monarchie moderne, mais il se tuera à Neuilly dans un stupide accident de calèche, à l’âge de trente et un ans !

Henri V, le petit-fils de Charles X. Fils posthume du Duc de Berry, « l’Enfant du Miracle » est élevé par la fille de Louis XVI qui lui inculque une vision telle de la Monarchie que lorsqu’en 1873 une réelle possibilité de Restauration se présente, le Comte de Chambord la fait échouer en refusant le Drapeau Tricolore…

Napoléon IV, le fils de Napoléon III. « Loulou » veut être un grand héros, un vrai Bonaparte, mais l’Armée Française ne veut pas de lui, alors il s’engage dans la British Army pour partir en Afrique du Sud où il sera bêtement tué à vingt-trois ans par les Zoulous, un suicide !

Dès la sortie de son fameux Louis XX en 1986, Thierry Ardisson s’était promis de raconter l’histoire de ces cinq petits dauphins qui n’ont jamais régné : les Fantômes des Tuileries.

Commenter cet article