Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 06/11 6h25

Le témoignage dans Sept à huit de Marie Dal Zotto, jeune actrice trisomique (vidéo intégrale).

Les téléspectateurs de TF1 découvriront ce lundi soir la révélation Marie Dal Zotto, héroïne du téléfilm inédit Mention particulière.

La comédienne de 30 ans a témoigné dans l'émission Sept à Huit diffusée dimanche en avant-soirée. Elle y parle notamment de Derek, l'homme qu'elle aime, trisomique lui aussi. "J'aimerais démarrer vraiment ma vie amoureuse, ça va beaucoup mieux quand je suis qu'avec lui et qu'il n'y a pas les parents qui s'interposent entre nous".

Mention particulière est la première expérience TV de Marie Dal Zotto, qui pratique néanmoins le théâtre depuis longtemps. "C’est très différent d’un tournage pour la télévision. Je suis très bavarde et là, je dois faire attention ! Je me suis habituée au rythme du tournage. Parfois, l’attente est un peu longue entre les prises, mais tout se passe très bien, surtout quand je tourne une scène que j’adore ! Je me jette dans la fosse aux lions, je reviens et après, j’écoute les conseils du réalisateur. Voilà comment je fonctionne et je fais de mon mieux. C’est mon premier rôle et je n’en reviens toujours pas d’avoir été choisie !"

Lors du tournage de Mention particulière, la mère de Marie soulignait que ce tournage est une vraie chance pour sa fille. "C’est très formateur. C’est une belle expérience, d’autant plus que Marie est entourée de personnes bienveillantes. Le réalisateur et son équipe sont aux petits soins pour elle." Les appréhensions naturelles qu'elle a pu avoir au départ se sont envolées dès le premier jour de tournage." Nous sommes en totale confiance. Il y aura sûrement un avant et un après Mention particulière. Ce film va peut-être faire naître des envies en Marie. Elle fait déjà beaucoup de choses en jouant au théâtre à Voiron, près de Grenoble, dans la compagnie Apethi, un collectif d’artistes professionnels et amateurs. Philippe Pujol, directeur artistique de l’association, a beaucoup contribué à son évolution. Sur le plateau, elle est aussi naturelle que dans la vie. Je retrouve complètement ma fille dans chaque scène, dans chaque situation. Elle est très vive, très bavarde, c’est elle".

Crédit photo © Jean-Philippe Baltel.

Commenter cet article

Suzette BEDOS 07/11/2017 16:30

Bravo Marie tu es un exemple pour les trisomiques et un encouragement pour les parents et grands parents

Maillot 07/11/2017 12:26

Bravo pour ce telefilm touchant et proche de la réalité!!! Merci pour nos enfants d avoir réservé ce prime Time à ce sujet ! Notre fils a commencé le théâtre à l âgé de 4 ans ! Il y a de la relève