Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 29/12 7h07

RSF a recensé 50 journalistes tués dans le cadre de leur profession, en 2020.

Reporters sans frontières (RSF) annonce avoir recensé 50 journalistes tués dans le cadre de leur profession- entre le 1er janvier et 15 décembre 2020.

"Ce chiffre reste stable par rapport à l’année précédente (53 tués en 2019) malgré la réduction des reportages du fait de l’épidémie de Covid-19. De plus, un nombre croissant de journalistes sont tués dans des pays dits “en paix''. En 2016, 58% étaient tués dans des zones de conflit. Aujourd’hui, la proportion des journalistes tués dans des zones déchirées par la guerre (Syrie, Yémen) ou minées par des conflits de basse ou moyenne intensité (Afghanistan, Irak) s’élève à 32%. Autrement dit, 68% (plus des deux tiers) des journalistes tués le sont dans des pays en paix, notamment au Mexique (8 tués), en Inde (4), au Pakistan (4), aux Philippines (3) et au Honduras (3)."

Bilan complet à retrouver sur le site officiel de RSF : https://rsf.org/sites/default/files/bilan_2020_fr-tues_1.pdf

Le décompte total du bilan 2020 établi par Reporters sans frontières (RSF) intègre les journalistes professionnels et non professionnels, ainsi que les collaborateurs de médias.

Établi chaque année depuis 1995 par RSF, le bilan annuel des exactions commises contre les journalistes se fonde sur des données établies tout au long de l’année. RSF procède à une collecte minutieuse d’informations permettant d’affirmer avec certitude, du moins avec une très forte présomption, que la mort d’un journaliste est une conséquence directe de l’exercice de sa profession.

RSF distingue les cas de journalistes tués délibérément en raison de leur profession et ceux morts sur le terrain, lors d’un reportage, sans avoir été visés spécifiquement. Les cas sur lesquels l’organisation n’a pas encore pu réunir les éléments nécessaires pour statuer sur le lien entre l’activité journalistique et l’exaction demeurent en cours d’investigation et ne sont pas comptabilisés dans ce bilan.

Commenter cet article

robert 29/12/2020 12:33

Les journalistes exercent un métier soumis à des contraintes physiques et relationnelles susceptibles de générer des risques lorsque ces situations dangereuses ne font pas l'objet d'une prise de conscience et de mesures de prévention, ce qui est fréquent : https://www.officiel-prevention.com/dossier/formation/fiches-metier/les-risques-professionnels-des-journalistes