Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 18/10 10h55

Aux NRJ Music Awards le 4 novembre, « une performance qui est le résultat de près de 15 ans d'espoir et d’efforts… »

Hier, TF1 communiquait une nouvelle liste d'artistes présents aux NRJ Music Awards le 4 novembre prochain à Cannes.

Outre The Weeknd, Ed Sheeran (sous réserve ?), Charlie Puth et Indochine, présences de MC Solaar, David Guetta, Soprano, Amir, Louane, BigFlo & Ali, Calogéro, Julien Doré, Lartiste, Vianney, Keen V, et M. Pokora.

D'autres noms seront prochainement annoncés.

Jacques Grimal, coordinateur du programme, souligne qu'aucune édition ne ressemble à celle qui la précède. "Les NMA sont le reflet de l’actualité musicale de l’année écoulée. Bien sûr, certains artistes sont récurrents : ils sont des piliers dans le paysage musical français ou international. Notre ambition est de conserver la structure de l’émission - récompenser des artistes suite aux votes du public et alterner ce palmarès avec des performances - tout en jouant avec les codes et en innovant chaque année. Pour ce faire, nous réservons au public de nombreuses surprises : des nouveautés lors de certaines remises de prix, des mises en scène surprenantes, des tableaux et décors inédits…

Jacques Grimal rappelle que les plus grands ont répondu présent aux NRJ Music Awards : Adele, Rihanna, Shakira, Beyoncé, Britney Spears, Mick Jagger, Madonna, Justin Bieber, Ed Sheeran, Sting, 50 Cent, Tina Turner, Robbie Williams, Bruno Mars, Céline Dion… "Pour les stars internationales, c’est un rendez-vous très important. D’une part, le marché français est non négligeable pour eux; d’autre part, TF1 et NRJ offrent une forte exposition médiatique sur le territoire".

A propos de ce cru 2017, le coordinateur du programme promet aux téléspectateurs une performance qui est le résultat de près de 15 ans d'espoir et d’efforts… Ce sera une première mondiale ! Mais il n'en dira pas plus pour conserver l’effet de surprise… 

Crédit illustration © DR

Commenter cet article