Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 19/05 7h58

Jean-Pierre Pernaut : «Les réseaux sociaux sont un formidable outil de partage. Mais c’est aussi un déversoir d’immondices.»

À lire en intégralité dans l'hebdomadaire Le journal du Dimanche paru ce 19 mai, un entretien avec Jean-Pierre Pernaut.

Ce dernier, qui fêtera ses 70 ans au printemps 2020, a bien l'intention de continuer à être présentateur du 13 Heures de TF1 à la rentrée. "Je prépare déjà SOS Villages en octobre, Une semaine pour l’emploi en novembre, le plus beau village de Noël en décembre. Mon patron me fait confiance, le journal marche bien et moi, je m’éclate ! Alors, il n’y a aucune raison que j’arrête".

Lors de l'interview, il est rappelé à la star de l'info de TF1 qu'en fin de reportage, il donne régulièrement son avis. Est-ce son rôle ? De temps en temps me viennent des remarques de bons sens, mais je ne me suis jamais permis de partager une opinion, réagit l'intéressé. "Ce serait une hérésie sur TF1, une chaîne qui s’adresse aux gens de tous bords. Mais le moindre petit mot est déformé sur les réseaux sociaux. Dire un jour de grève dans l’éducation que c’est une galère pour les parents se transforme en « Pernaut est contre la grève ». Alors qu’on entend partout que c’est la galère". 

Jean-Pierre Pernaut, interrogé sur son partage, sur Facebook, de plusieurs contenus douteux, dont une image qui comparait la situation des retraités et des migrants, dit regretter d'avoir eu le réflexe de la partager.  Mais il s'insurge de cette société où des gens regardent ce que d'autres like et appellent cela une enquête. C’est du flicage, juge-t-il, estimant ça lamentable. Les réseaux sociaux sont un formidable outil de partage. Nous avons été le premier JT à créer une page Facebook. Mais c’est aussi un déversoir d’immondices. On peut y démolir n’importe qui".

Crédit photo © Christophe Chevalin - TF1

Commenter cet article