Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 04/01/2017 12H55

Retrogaming, pièces d'occasion et obsolescence programmée au sommaire d'In Situ ce soir.

Réparer, recycler plutôt que jeter… Bref, faire du neuf avec du vieux, c’est une tendance qui se confirme. En moyenne, les Français ont dépensé 396 euros pour de la récup’ au cours de l’année 2015. 45% d'entre eux ont imaginé faire des cadeaux de Noël d’occasion, en 2016.

Jamais le marché de l’occasion ne s’est aussi bien porté : 5,5 milliards d’euros pour l’année 2016. En seulement 2 ans, le chiffre d’affaires du secteur (vide grenier, internet, grand magasin…) a augmenté 2 fois plus vite que celui du neuf.

Dans un nouveau numéro d’IN SITU, ce mercredi à 23h25 sur France 3, Marie Sophie Laccarau part à la rencontre de ceux et celles qui capitalisent sur nos nouvelles habitudes de consommation.

Vous verrez comment un entrepreneur avant-gardiste a créé son centre de recyclage, 10 ans avant la loi de janvier 2017 qui obligera les garagistes à proposer des pièces d’occasion lors de certaines réparations. Et comment le leader mondial du petit électroménager s’engage dans la lutte contre l’obsolescence programmée.

Les pièces auto passent à l’occasion - Un reportage de France 3 Midi-Pyrénées. A Gaillac dans le Tarn, Laurent Hérail un entrepreneur de 53 ans s’est lancé il y a 10 ans dans le marché prometteur des pièces auto d’occasion. Aujourd’hui, il est à la tête d’un des plus grand centre de recyclage auto de France. Une véritable usine qui propose des pièces certifiées dans le monde entier.

Un expert aux enchères - Un reportage de France 3 Centre-Val de Loire. Le métier de commissaire-priseur peut réserver bien des surprises. Son expertise ressemble parfois à une enquête minutieuse qui finit à coups de marteaux dans une salle des ventes, lors des enchères. Portrait à Vendôme d’un professionnel qui ne craint pas la concurrence des réseaux numériques.

Des jeux vidéo-nostalgie - Un reportage de France 3 Paris Ile-de-France. Ils aiment retrouver le jeux vidéos de leur enfance ou de leur adolescence, dans des bars, sur des sites ou dans des magasins spécialisés. Cette mode du « retrogaming » alimente un secteur économique assez nouveau. Réédition de consoles, de jeux anciens aux graphismes « pixellisés », pièces de collections parfois hors de prix, attirent de plus en plus de passionnés .

Contre l’obsolescence programmée - Un reportage de France 3 Bourgogne. Un géant mondial du petit électroménager s’engage contre l’obsolescence programmée. Le groupe SEB a décidé de repenser sa stratégie, sa chaîne de fabrication et de fournir des pièces à prix coûtant sur 10 ans pour toutes ses marques afin de permettre de réparer plutôt que de jeter. Cette petite révolution passe par un gigantesque site de stockage en Haute-Savoie, des imprimantes 3D, des bureaux d’étude et des réparateurs de quartiers. Une vie plus longue pour nos petits appareils quotidiens.

Commenter cet article