Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

20 ans après sa mort, hommage à Miles Davis sur France Ô.

 

MILES_DAVIS_LIV_preview_2300.jpg

 

Ce dimanche soir, puis mercredi, la chaîne France Ô rend un hommage à Miles Davis à l’occasion du 20e anniversaire de sa disparition, le 28 septembre 1991. Ses prestations live — Jazz à Vienne et Live in Montreux —, un documentaire (Miles Electric, a Different Kind of Blues), ainsi que le film Ascenseur pour l’échafaud, dont il a composé la musique, seront à l’antenne.

 

Ce dimanche à 20h35 : Concert "Live à Montreux". 

Réalisation : Michel Ferta. Durée : 105 min.

Après une première apparition au Montreux Jazz Festival le 8 juillet 1973, Miles Davis sera longtemps absent de la scène suisse, puis y reviendra presque tous les ans, de 1984 jusqu’à l’année de sa mort. Quelques-uns des moments les plus intenses de tous les concerts qu’il a donnés ont été regroupés dans Miles Davis, Live in Montreux, dévoilant une musique vivante, en prise avec l’actualité. Ouvert et éclectique, à l’image du festival, le légendaire trompettiste possédait en effet un talent incomparable pour révéler de nouvelles tendances musicales. Après sa période dite « électrique » (années 70), on voit ainsi se dessiner, au fil de ses apparitions sur scène, des rythmes plus rock, funk, fusion. Une prescience qui l’a également conduit à faire sortir de l’ombre de nombreux musiciens, dont il a su tirer le meilleur. Le Montreux Jazz Festival lui a, depuis, dédié une salle, le Miles Davis Hall.

 

À suivre aussi sur France Ô dans le cadre de cet hommage  :

 

Lundi 26 septembre à  20h35 : film de Louis Malle, Ascenseur pour l'échafaud. Prmeière musique de film de Miles Davis, en 1957 : "Le musicien américain a demandé à voir le film pour se lancer devant celui-ci dans une improvisation, qui restera l’une des bandes-son les plus célèbres du cinéma de cette époque. Et pour cause : la musique — avec Barney Wilen au saxophone ténor, Rene Urtreger au piano, Pierre Michelot à la contrebasse, Kenny Clarke à la batterie — et les images qu’elle accompagne dégagent une saveur subtile qui fait du film un succès et scelle, en France, la notoriété de l’auteur. Une alchimie qui fera d’ailleurs école, puisque le jazz sera souvent utilisé au cinéma dans les années qui vont suivre".

Mercredi 28 septembre à 20h35 :Concert Jazz à Vienne - Tribute to Miles

Mercredi 28 septembre à 21h35 :Documentaire, Miles Electric, a Different Kind of Blues.

 

Crédit photo © EAGLE ROCK 

 

RETROUVEZ-NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

RETOUR PAGE D'ACCUEIL.

LISTE DES 40 DERNIERS ARTICLES.

Related Posts with Thumbnails 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
C
<br /> <br /> Pour le film de Louis Malle, j'ai le dvd ( à voir absolument  : Jeanne Moreau, Maurice Ronet, Lino Ventura + Prix<br /> Louis Delluc + Prix Charles Cros pour la musique ) ...<br /> <br /> <br /> Sinon, le reste, c'est vraiment un gros truc : Miles Davis quoi, sa musique confine au génie et c'est un créateur exceptionnel, même pour des novices du jazz comme moi, il vous envoie " over the<br /> rainbow " ! <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre