Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Critiques presse du dessin animé Là-haut : film de l'été ?









Après L'âge de glace 3 et Harry Potter 6, c'est le film animé Là-haut,( Pixar) qui s'apprête dès ce mercredi à remplir les salles de cinéma en France.


Les critiques presse sont dans l'ensemble très enthousiastes, certains parlant de chef d'oeuvre. Florilège ci dessous.


Présenté en avant-première mondiale à Cannes, "Up" a réussi un parocurs extraordinaire aux Etats-Unis. Lundi soir, deux mois pile après sa sortie, les recettes s'élevaient à 284 millions de dollars ! Cinquième plus gros succès de tous les temps pour un film animé sur le territoire des Etats-Unis. Derrière Shrek 2, Le monde de Némo, Le roi Lion et Shrek 3.


Voici ce que pense une partie de la presse française :


Le Parisien.

"C’est le dixième film du studio américain, et encore un chef-d’oeuvre ! « Là-haut », qui sort aujourd’hui en France, atteint des sommets de créativité"

"A quoi se résume une vie, au bout du compte ? Le début de « Là-haut » condense celle d’Ellie et de Carl en quelques images sans paroles : une maison à retaper, un enfant espéré en vain, un pique-nique en amoureux, l’argent qui manque, le temps qui passe… En une poignée de minutes, on est cueilli, bouleversé. Après, bien sûr, le rire reprend ses droits, les fous riresmême, avec un tandem génialement mal assorti, un oiseau géant nommé Kevin, une meute de chiens qui parlent et une bagarre d’anthologie entre deux vieillards. D’une drôlerie et d’une profondeur rares, cette époustouflante odyssée réconcilie un veuf inconsolable avec l’existence et offre un nouveau chef-d’oeuvre au cinéma d’animation."


Le Monde.

"Un sommet du dessin animé".

"Réputés pour avoir inventé des dessins animés à niveaux de lecture multiples, susceptibles de réjouir adultes et bambins, les créateurs de chez Pixar s'ingénient ici à faire passer en contrebande, dans les artères d'une comédie désopilante, un mélodrame dans lequel il est question de fin de vie, de solitude et de mort."


Nice matin.

"chef d'oeuvre d'humour, de poésie et de technologie (...). On se demande bien qui pourrait ne pas l'aimer"


Télérama. Très divisé :

Pour : "Bien que travaillé par le deuil, le film est savoureux. Aérien. Comme les ballons à l'hélium que Carl vendait avant qu'il ne prenne sa retraite. Maintenant, tout autour de chez lui, des tours se sont construites et les promoteurs le harcèlent pour qu'il vende sa maison, la seule qui résiste à l'envahisseur immobilier. Jusqu'au jour où, refusant de partir dans une résidence pour seniors, le vieil homme opte pour une solution inattendue. Il arrache sa maison du sol, la faisant décoller grâce à des milliers de ballons, avec l'espoir de réaliser le rêve de sa défunte compagne : s'installer sur les hauteurs des gigantesques chutes du Paradis, en Amérique du Sud. Aller jusqu'au bout de ses envies, ne pas renoncer, tel est le leitmotiv apparent du film."

Contre : "mis à part les dix premières minutes, qu'est-ce que ce film est mou ! Et niais. Et gentil, gentil, gentil, gentil comme un cauchemar dégoulinant de guimauve : du très mauvais Disney, en fait. Attention, pas le Disney génial des premiers grands dessins animés, non : le Disney producteur, dans les années 60, d'une foultitude de comédies sirupeuses qui ont lessivé en les décervelant le bon goût de millions de gamins : Quatre Bassets pour un danois, par exemple, ou ces triomphes patapoufs avec des comédiens comme James Stewart ou Fred MacMurray, en bout de course"


VSD.

Pixar n'a jamais fait plus beau, plus drôle, plus poignant.


Le JDD.

"Mais comment font-ils? C'est encore plus haut dans la drôlerie et l'émotion que les studios Pixar nous emmènent avec l'histoire de Carl, un vieux bonhomme ronchon qui décide à 78 ans de s'offrir la vie d'aventures dont il a toujours rêvé avec sa femme, désormais décédée. Sans enfants et menacé d'expropriation, l'ancien vendeur de ballons en attache des dizaines de milliers à son petit pavillon et s'envole vers les terres mystérieuses de l'Amérique du Sud." "Après Toy Story, Monstres & Cie, Le Monde de Nemo, Ratatouille et Wall-E, Pixar nous offre avec Là-haut un nouveau tour de magie, nous faisant passer en douceur des rires aux larmes. Couleurs, effets spéciaux, on en a plein les yeux et plein le coeur" "Avec ses gags délirants à l'humour très "cartoon" et dignes d'un Loup de Tex Avery ou d'un Bip-Bip et le Coyote de Chuck Jones, Là-haut est sans doute la production la plus loufoque du studio."


Première.

" Là-haut est un pur ride délirant qui nous embarque pour 1 h 35 de bonheur. D’une poésie rare, le film, constamment inventif, balaie toutes les réticences. C’est drôle, émouvant, aventureux, intelligent... Mais, comme souvent chez Pixar, sous des dehors fun se cache une œuvre beaucoup plus complexe. En filigrane, Là-haut ne parle finalement que de deuil et du fardeau dont Carl doit se débarrasser pour recommencer à vivre. Et le plan final, d’une beauté à couper le souffle, de venir opportunément rappeler que le film n’a finalement jamais perdu de vue son postulat de départ. Là-haut. Tout là-haut."


Bande-annonce (VF) et court extrait :








Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
V
Je pense que ce peut être un film d'animation assez poétique qui doit séduire les enfants.
Répondre
J
@ Laurent : c'est aussi ce que je m'étais dit en allant voir WALL-E l'an passé et en y entendant Pascale Clark et Emmanuel Jacomy et pourtant le DVD contient la vq...Sinon, je l'ai vu cet après-midi et c'est vraiment une réussite.Plus grand public que WALL-E, mais tout de même touchant, drôle et sans temps mort !
Répondre
F
Moufles que j'aurai dû enlever moi même: "Non seulement..."
Répondre
F
Nous seulement vous et vos petits n'avez pas aimé, avez eu peur, mais aussi manifestement froid car le message semble avoir été écrit avec des moufles.
Répondre
H
je les vue hier soir au cinéma avec mes deux garçon, un de 4 et demi qui a eu peur casiment tout le long du film car les musiques et les scenes d'actions sont angoissante, il ya des chiens effrayants, la maison prend feu ect, mon grand de 7 ma dit en sortant que par moment il avait eu peur et qu'il n'avait pas aimait ce film, il yavait d'autre enfant dans la salle qui voulais partir et qui pleuré, je pense que ce film et reservé a des enfant de a partir de 9, 10 ans et pas moins.croyait moi meme moi j'ai etait saisie par ses musiques et ses scenes angoissante, verdict nous n'avons pas aimé!!!!!!! 
Répondre
F
J'adore la critique contre de Télérama :PSinon le film ne m'interesse pas, je n'en peux plus de Pixar et des images de synthèses. 
Répondre
L
Je doute que Disney ai fait appel à Charles Aznavour pour le doublage uniquement pour la sortie salle. Ce sera donc une version Française qui sortira en DVD ;p
Répondre
J
Est-ce que, à l'instar de WALL-E, le DVD du film sortira avec la version québecoise en lieu et place de la vf ?
Répondre
L
Pour l'avoir vu en ouverture de Cannes, je dirai que c'est l'un des films d'animation le plus touchant, le plus original et le plus sympa que je n'ai vu depuis longtemps.Le débat 3d / 2d est un faux débat. Pour moi le film tient tellement la route que la 3d n'apporte vraiment pas grand chose en +. Je ne regrette pas de l'avoir revu en 2d, il fonctionne terriblement bien, et puis je préfère passer 1h30 sans les grosse lunettes qui font transpirer :)On rigole, souvent, et j'ai même pleuré pendant 10 min, ce qui est vraiment rare pour un film d'animation. Les gens de Pixar sont incroyablement forts pour faire passer des émotions avec des personnages virtuels et imaginaires !En un mot, c'est certainement le film de l'été, voire de l'année, il n'y a pas à réflechir il faut foncer pour aller le voir (en 2d c'est bien !)
Répondre
R
Hate de le voir dimanche :)
Répondre
J
D'ailleurs, avec le fric que se font les multiplexes, ils pourraient se bouger le cul à créer plus de salles équipées 3D ! Pa suniquement dans la capitale ou les très grandes villes  
Répondre
C
comme par hasard télérama casse pour pas changer
Répondre
Y
Il a l'air sublime pour les images, mais pas de salles 3d par chez moi
Répondre