Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adopte-moi. Première partie du doc de Gilles de Maistre.








Première et deuxième partie ce lundi soir sur France 3 du documentaire Adopte-moi, réalisé par Gilles de Maistre.La série raconte en trois volets le destin d’enfants abandonnés originaires de Lettonie, du Burkina Faso mais aussi de France. Avec des regards croisés, les films suivent les processus de l’adoption des enfants vivant dans des orphelinats différents par des parents venus de France et d’ailleurs.


Le film raconte la vie de quatre familles qui se sont lancées dans cette aventure. Alors qu’une nouvelle législation sur l’adoption internationale est en vigueur, ce film décrit les enjeux d’un phénomène de société en cours d’évolution.


En France, la maman d’Adam a souhaité accoucher sous le secret et a confié son bébé aux services sociaux en vue de son adoption. A sa sortie de la maternité, où des puéricultrices se sont occupées de lui, Adam doit passer deux mois chez Marie-Jo, l’assistante maternelle, en attendant son adoption…

Au Burkina Faso, Martine dirige la pouponnière Jocheba. Elle y accueille près d’une quarantaine d’orphelins, dont Lucien, 2 mois, que sa mère a décidé d’abandonner pour qu’il soit confié à une famille…

Pendant ce temps, en France, la maman d’Adam est revenue sur sa décision et a décidé de le reprendre au bout de 15 jours…

Lucien, âgé de 7 mois, est maintenant juridiquement adoptable et se voit attribuer des parents français. Martine le prépare régulièrement à cette décision…

Le foyer de l’enfance d’Evreux accueille 144 pupilles. Marie, psychologue, reçoit Léa, née il y a quelques jours, sous le secret....



Le dimanche 25 octobre à 22h50, dernière partie :

A l'orphelinat de Cié, au Burkina Faso, Karine et Eric retrouvent Henri. Ensemble, ils visitent la petite maison aménagée dans l'orphelinat qui permet aux parents adoptant de faire connaissance avec leur enfant. La première rencontre s'avère difficile.

En Lettonie, Catherine, Hugues et leurs trois enfants poursuivent leur première expérience de vie à cinq. Deux jours après leur rencontre, ils proposent aux enfants leurs prénoms français et les emmènent voir la mer.

A Evreux, Léa quitte définitivement le foyer de l'enfance et arrive chez elle. Ses parents terminent les formalités du placement en vue d'adoption.

Henri a finalement préféré passer la nuit avec les autres enfants. Mais, dès le lendemain, il accepte de déjeuner avec ses parents. Peu à peu, il "apprivoise" ses parents. Après un "au revoir" aux enfants de l'orphelinat, il attend le visa et le vol pour Paris.

En Lettonie, c'est aussi l'heure du départ pour la France : Linda, Evita et Ingus prennent l'avion pour la première fois et découvrent leur nouvelle vie en Normandie.



Crédit photo Catherine, Hugues et leurs enfants © Mai-Juin Production / DR



Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
F
<br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Ce fut un «one-juge/man-show», si la fonction intrinsèque d’un juge des enfants, c’est « l’intérêt supérieur de l’enfant », son exaltation dans sa litanie des maladies psychiatries dont je serai ( ?) atteinte est hors sujet.<br /> <br /> <br /> Disqualifié à ce point une mère devant son enfant de<br /> 13ans : c’est de la maltraitance ! bien que venant d’un<br /> magistrat!<br /> <br /> <br /> 2 réflexions:<br /> <br /> <br /> - que peut-il se passait dans la tête de mon fils de 13 ans en entendant cette discréditation venant<br /> d'un juge sensé le<br /> protéger !<br /> <br /> <br /> - comment sortir mon fils des griffes de<br /> ce malveillant!<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Que du pire qui ira se surajouter au pire, puisque ensuite, l’ASE et le parquet transforment votre enfant en argent qui va faire vivre les institutions qui les<br /> emploient. Un enfant placé en famille d'accueil leur rapporte 6000€ par mois. 1 enfant !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Et il y a 50% de placements abusifs: soit 77000 enfants en<br /> France. - 25% pour mauvaise évaluation au départ.<br /> <br /> <br /> - 25% qui ne<br /> devraient pas se prolonger.<br /> <br /> <br /> Une<br /> étude<br /> récente publiée par l’Insee, indique clairement un lien entre<br /> le placement d’un enfant en famille ou foyer d’accueil et une forte probabilité pour celui-ci, dans l’avenir, de devenir un SDF. Chaque année, 34000<br /> enfants placés risquent de devenir SDF. Ils passeront du statut de “placés” à celui de “sans domicile fixe”<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Sachant qu'un enfant placé<br /> coûte la modique somme de 6000 euros mensuel aux contribuables.<br /> <br /> <br /> Calculez :   si l'on place 3 enfants (donc 18 000 euros mensuel) d’une même famille pour manque de logement et que ce placement dure 3ans : faîtes les calculs 648 000<br /> euros.<br /> <br /> <br /> VOUS AVEZ BIEN LU  648 000 EUROS. Avec cette somme l'état aurait pu leur offrir un pavillon.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Ne serait-il pas mieux d'aider<br /> la famille en lui allouant une somme (géré par un service spécial) par mois pour avoir un logement convenable. Mais, <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br />  <br /> <br /> Devant tous les juges depuis 1996, je traîne cette<br /> discréditation et cette disqualification.<br /> <br /> <br /> 2005, la juge du JAF Lorenzini, place un enfant de 10 ans chez un addict<br /> chronique de 63ans, en attente d’une greffe de foie, sans aucune autre mesure de protection. (sans AS, sans AEMO, rien………………..)<br /> <br /> <br /> 3mois<br /> après, mon fils se réveille, son père est dans le<br /> coma pour la raison exacte pour lequel j'avais demandé aide et protection durant ces 10ans! Il vivait dans un logement immonde de désordre et de<br /> saleté.<br /> <br /> <br /> Les Gamma GT et les VGM ne sont pas<br /> des preuves de justice! C’est ce qui m’a toujours<br /> été dit !<br /> <br /> <br /> Je fus, et suis toujours, qualifiée de "polémique" bien<br /> sur !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Lorsque, comme dans ma famille, vous avez comme ami le président de la Chambre<br /> syndicale des huissiers du Var, Vincent Beluffi et sa femme, avocate et partie pris, Maître Conte à Hyères les palmiers. Vous ne pouvez être que COUPABLE<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Et l’intérêt supérieur d’un enfant de 10ans conforme à la CIDE passe aux oubliettes pour favoriser les intérêts de leurs<br /> amis.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Le 13 novembre 2008, le juge des enfants, le juge Sabatier ne l’a bien dit<br /> clairement :<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> «n’ayez aucun espoir de recours! Pas même à la cour européenne»<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Puis mon fils a 14ans, la moindre procédure durera 2ans et plus, si appel !<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Gaspar aura 18ans avant toutes fins de procédure. Ce serait de l’argent investi inutilement.<br /> <br /> <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Le juge Burgaud avait sur son bureau un dossier chaud/brûlant. Pouvait t-il instruire autrement ?<br /> <br /> <br /> Et tant que l'on parlera du juge Burgaud sur toutes les coutures,<br /> <br /> <br /> On ne parlera pas de l'enquête sociale et de<br /> ses fonctionnaires en dessous de tout, imbus de leur<br /> statut puisque reconnu« professionnels de l’enfance » par le conseil général.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Tant que l'on parlera de moi comme d'une "auto biographie: - de mauvaise<br /> citoyenne" <br /> <br /> <br /> - d'une mauvaise mère"<br /> <br /> <br /> - d'une mauvaise infirmière"<br /> <br /> <br /> La Famille Pérolini/Fournier ainsi que la mairie se protégeront de leurs<br /> exactions inhumaines envers un enfant.Elles ont,<br />  toutes<br /> les 2,  intérêts à ce<br /> que l'ASE<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Lisez le seul article que j'ai<br /> lu sous le nom : " l'aide sociale à l'enfance dans la tourmente" "l'autre fiasco d'Outreau" du nouvel observateur, fait par<br /> Sophie des Deserts en 2006. Elle y parle<br /> d’une enquête<br /> sociale menée par les "Tatas" <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Mme<br /> Pernod (nom ad hoc), AS du conseil général qui fit l’enquête sociale en 1996, se laissa manipuler et subjuguer<br /> :<br /> <br /> <br /> - par une famille dont  la respectabilité était liée qu'à des<br /> signes extérieurs de fausses bienveillances.<br /> <br /> <br /> - une municipalité qui a délaissé cette enfant et cette citoyenne seule face<br /> à quartier entier.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Ce fut une enquête<br /> sociale à charge exclusivement faite de fausses accusations pour de basses raisons de vengeances.<br /> <br /> <br /> Le but des fausses accusations étant de manipuler des tiers qui détiennent une<br /> autorité, afin de faire discréditer, de priver d'une jouissance, quelqu'un que l'on veut neutraliser, voire nuire en le vidant de ce qui le qualifie comme enfant, citoyenne, propriétaire, mère,<br /> infirmière, locataire.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> S'en prendre à un enfant pour<br /> régler un différent avec sa maman, c'est la pire des lâchetés.<br /> <br /> <br /> Bien que venant :<br /> <br /> <br /> - d'une famille au dessus de<br /> tout soupçon: la famille Pérolini/Fournier.<br /> <br /> <br /> - d'une mairie communiste.<br /> Feu Mr Guigou eut la double casquette: maire (1995-2007), conseiller général (1982-2008)!<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Devant tous les juges depuis<br /> 1996, je traîne cette discréditation<br /> et cette disqualification.<br /> <br /> <br /> 2005, la juge du JAF Lorenzini, place un enfant de 10 ans chez un addict chronique<br /> de 63ans, en attente d’une greffe de foie, sans aucune autre mesure de protection. (sans AS, sans AEMO, rien………………..)<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Le gouvernement vient<br /> d'entériner, sans concertation, 2 textes qui vont démultiplier des affaires Outreau solo.Voir le communiqué de presse du 23 mars 2009 de l’UNASEA, FN3S, UNIOPSS:<br /> <br /> <br /> « Conflits<br /> familiaux : l’intérêt de l’enfant au moins offrant ! »<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Puisque la facturation des enquêtes sociales passe de 1300 € à<br /> 500€.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Avec en plus, un désengagement de l’Etat qui renonce à garantir la protection de<br /> tous les enfants et de la cellule familiale, au profit d’une normalisation administrative et financière impossible.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Puis il y a ce projet de loi<br /> de Nadine Morano réformant l'adoption. (2 pétitions à signer sur les sites : «  Le fil d’ariane France assos » et « la justice de<br /> l’arbitraire »)(Autres sites : SEFCA puteaux2, ASP DP(les maternelles), EXACTIONS.NET (envoyé spéciale le 2 mai<br /> 2008), les enfants de<br /> demain,…)<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Le France manque d’enfant à offrir à l’adoption.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Nos enfants seront de plus en plus des proies de ces institutions :<br /> « ASE» et « JAF ou tribunal des enfants ».<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Toutes les familles et les enfants peuvent être victime de ces institutions au<br /> rabais.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> L'affaire Outreau, ce n'est rien d'autre que la résultante<br /> des déviances de cette institution : A.S.E et là, ils étaient plusieurs familles inculpées face à un juge. <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> L’abbé<br /> Wiel, que j'ai entendu lors d'une de ces conférences, disait qu'entre le début de l'affaire et l'instant où ce dossier se<br /> retrouva sur le bureau du juge Burgaud, il s'est passé 18<br /> mois.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Lisez le seul article que j'ai<br /> lu sous le nom : " l'aide sociale à l'enfance dans la tourmente" "l'autre fiasco d'Outreau" du nouvel observateur, fait par<br /> Sophie des Deserts en 2006. Elle y<br /> parle<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Le gouvernement vient<br /> d'entériner, sans concertation, 2 textes qui vont démultiplier des affaires Outreau solo.Voir le communiqué de presse du 23 mars 2009 de l’UNASEA, FN3S, UNIOPSS:<br /> <br /> <br /> « Conflits<br /> familiaux : l’intérêt de l’enfant au moins offrant ! »<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Puisque la facturation des enquêtes sociales passe de 1300 € à<br /> 500€.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Avec en plus, un désengagement de l’Etat qui renonce à garantir la protection de<br /> tous les enfants et de la cellule familiale, au profit d’une normalisation administrative et financière impossible.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Puis il y a ce projet de loi<br /> de Nadine Morano réformant l'adoption. (2 pétitions à signer sur les sites : «  Le fil d’ariane France assos » et « la justice de<br /> l’arbitraire »)(Autres sites : SEFCA puteaux2, ASP DP(les maternelles), EXACTIONS.NET (envoyé spéciale le 2 mai<br /> 2008), les enfants de<br /> demain,…)<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Le France manque d’enfant à offrir à l’adoption.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Nos enfants seront de plus en plus des proies de ces institutions :<br /> « ASE» et « JAF ou tribunal des enfants ».<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Toutes les familles et les enfants peuvent être victime de ces institutions au<br /> rabais.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> L'affaire Outreau, ce n'est rien d'autre que la résultante<br /> des déviances de cette institution : A.S.E et là, ils étaient plusieurs familles inculpées face à un juge. <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> L’abbé<br /> Wiel, que j'ai entendu lors d'une de ces conférences, disait qu'entre le début de l'affaire et l'instant où ce dossier se<br /> retrouva sur le bureau du juge Burgaud, il s'est passé 18<br /> mois.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Lisez le seul article que j'ai<br /> lu sous le nom : " l'aide sociale à l'enfance dans la tourmente" "l'autre fiasco d'Outreau" du nouvel observateur, fait par<br /> Sophie des Deserts en 2006. Elle y<br /> parle<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Il serait très intéressant de revenir voir ces familles dans 10 ou 15 ans,  pour voir ce que deviennent ces enfants.<br /> <br /> <br />
Répondre
L
Vous aviez été mon coup de coeur lors de ce reportage. Je suis très heureuse de savoir que toute votre famille va bien.
C
Cela ne fait que 8 ans après, mais pour l'instant mes trois enfants vont très bien, ils abordent pour certains et sont en plein de dedans pour l'ainée l'adolescence sans problème. Ils sont toujours aussi heureux de vivre que dans le reportage