Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 09/01 6h38

La série Peur sur le lac dès ce jeudi soir sur TF1 :  Course contre la montre à Annecy !

La mini-série inédite Peur sur le lac sera proposée dès ce jeudi 9 janvier, en première partie de soirée sur TF1.

6 X 52’

Réalisée par Jérôme Cornuau.

Ecrite par Didier Le Pêcheur, Jérôme Cornuau, Nicolas Douay avec les collaborations de Yann Brion (épisodes 1&6) et Laurent Burtin (épisode 5) d’après les séries et les personnages créées par Jeanne Le Guillou et Bruno Dega.

Avec :

Julie De Bona (Lise Stocker),

Lannick Gautry (Clovis Bouvier),

Sylvie Testud (Alice Wagner),

Clotilde Courau (Claude Berteuil),

Anne Charrier (Manon Carrère),

Bruno Debrandt (Abel Verdan),

Lola Dewaere (Mathilde Lamy),

Pierre Perrier (Mathias Weber),

Juliette Plumecocq-Mech (la proc Jeanne Tardieu),

Justine Le Pottier (Marina),

Cécile Rebboah (Cécile Boras)

Une production Elephant Story (Guillaume Renouil & Gaëlle Cholet).

Lise Stocker (Julie de Bona) et Clovis Bouvier (Lannick Gautry) doivent faire face à une nouvelle menace totalement inédite. Plusieurs personnes sont atteintes d’un mal mystérieux et mortel. Un virus est en train de se répandre à Annecy. Une course contre la montre s’engage pour trouver l’origine de ce virus et tenter de stopper sa propagation. Est-ce un accident ? Un acte criminel ? Terroriste ? Ce virus a-t-il un lien avec la disparition mystérieuse d’une petite fille et de son père ? Chaque minute compte car déjà le nombre de victimes augmente…

Julie De Bona : "On retrouve le couple environ trois ans après la dernière enquête du Tueur du lac. Tom, leur fils, va déjà à l’école. Lise et Clovis sont épanouis et leur couple, au début de la série, est en osmose et stabilisé, jusqu’à ce qu’une situation hors du commun vienne bousculer leur vie paisible. La droiture et la solidité de Lise vont à nouveau être des atouts majeurs, même si elle reste une bombe à retardement. Un virus dérivé d’Ebola, dont l’origine est vite identifiée comme criminelle, se propage dans la ville d’Annecy. Le couple d’enquêteurs est tenu d’en stopper la propagation et d’en trouver rapidement les causes, car la course contre la montre est lancée et chaque habitant infecté meurt en 48 heures".

Crédit photo © François Lefebvre - Elephant Story - TF1

Commenter cet article