B.A. A toute épreuve + Hercule + 5ères minutes de Dragons 2.

Publié par Romain MAJ 26/03 8h10

 

 

 

Christophe Hondelatte animera sur France3, ce lundi 26 mars, un divertissement intitulé Les présidentielles en chansons.

C'est le troisième numéro d’Histoires en chansons, une collection imaginée par Georges Marc Benamou . Il revisite les élections et mandats présidentiels de la Ve République, depuis de Gaulle jusqu’à Chirac, à travers un florilège de chansons emblématiques, de sketches et d’anecdotes d’interprètes qui ont marqué ces quarante années de combat politique.

Christophe Hondelatte :

"Chaque époque a eu ses chansons politiques, engagées (« Pour pas payer d’impôts, il faut naître à Monaco » de Joe Dassin, « La Java des bombes atomiques » de Serge Reggiani, « Ils ont voté » de Léo Ferré, « Douce France » de Carte de Séjour, « Le Métèque » de Joey Starr…). Elles sont le reflet du contexte politique et sociétal dans lequel elles ont été écrites et témoignent de messages successifs : l’antimilitarisme durant les années 1960, l’intégration des immigrés durant les années 1990, l’altermondialisme durant les années 2000. Aujourd’hui, lorsque nous écoutons celles des années 1970, elles paraissent souvent dépassées. Ce décalage est très intéressant. Pour mieux le comprendre, l’expliquer et en tirer des enseignements, entre chaque séquence d’images d'archives, je vais interviewer un certain nombre de chanteurs qui ont marqué la chanson politique. Les paroles engagées d’aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec celles d’hier. Il y a quarante ans, on ne chantait pas de textes écologistes mais plutôt gauchistes. Par exemple, « Parachutiste », de Maxime Le Forestier, qui contestait l’existence même de l’armée. Un texte inchantable aujourd’hui !

Je me frotte à la politique depuis que je suis journaliste mais à la chanson française aussi ! Je vis en chansons depuis toujours. J’adore ça ! Le producteur Georges Marc Benamou était lui-même étonné de ma connaissance de la chanson française des années 1970 à aujourd’hui ! Mélanger le journalisme et l’animation est un genre que j’exerce de plus en plus, notamment sur RTL depuis la rentrée. Faire ainsi le pont entre le divertissement et le journalisme, deux univers qui se complètent, est un exercice que je pratique avec beaucoup de plaisir. "

Samedi, dans + Clair, Christophe Hondelatte avait révélé qu'il aimerait animer un divertissement dans le genre du Grand Echiquier.

Commenter cet article

Flo. 26/03/2007

ça va se faire manger tout cru - audience - ce soir !!