Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean-Pierre Pernaut : "Aujourd’hui, avec les réseaux sociaux, une transparence totale doit exister entre les personnes connues et les téléspectateurs."

Jean-Pierre Pernaut : "Aujourd’hui, avec les réseaux sociaux, une transparence totale doit exister entre les personnes connues et les téléspectateurs."

Jean-Pierre Pernaut, qui a annoncé en septembre avoir subi une intervention chirurgicale pour un cancer de la prostate, a fait son retour lundi midi sur TF1. Ce mardi, Le Parisien lui consacre deux pages.

Le journaliste révèle que vendredi dernier, son médecin lui a dit : Vous pouvez vous considérer comme guéri. » I lne suit aucun traitement. "Normalement, c’est réglé. Même si, avec le cancer, on se méfie toujours, il faut faire des contrôles réguliers".

L’annonce du diagnostic a eu lieu l'été dernier à l’occasion d’un contrôle de routine. "Je ne m’y attendais pas. Mais ce ne fut pas un choc, grâce à ma femme Nathalie. Elle a été un exemple formidable pour moi. Elle a eu une leucémie foudroyante, il y a une vingtaine d’années, avant que je la connaisse. Le mot cancer n’était pas tabou".

Après son hospitalisation, poursuit Jean-pierre Pernaut, "Des journaux à scandale ont commencé à raconter que j’allais mal, que j’étais surveillé 24 heures sur 24… C’était faux, j’ai donc fait une vidéo pour arrêter ces rumeurs". 

Concernant sa transparence en évoquant son cancer, JPP rappelle qu'il atoujours été honnête et il n'a pas hésité. "J’ai dit ce que j’avais car je savais que j’allais m’absenter plusieurs semaines. Aujourd’hui, avec les réseaux sociaux, une transparence totale doit exister entre les personnes connues et les téléspectateurs. Tout se dit… Alors autant éviter la propagation de rumeurs (...). Je ne vois pas pourquoi il faudrait cacher les choses. Et puis, le mot cancer ne me fait pas peur. Je ne prononce d’ailleurs jamais à l’antenne l’expression « longue maladie », je trouve que c’est stupide, désuet. Je ne voulais pas qu’on dise : « Il s’absente pour une longue maladie. » Le cancer de la prostate est le premier en France, avec 70 000 nouveaux cas par an, mais personne n’en parle, car c’est un cancer masculin que les hommes préfèrent cacher. Ils se sentent bien seuls face à cette maladie, car elle touche à l’intimité. En parler aide à débloquer les choses."

 

Crédit photo © Benoît Florencon - TF1

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
P
Ce sera un immense plaisir de retrouver avec mon père, notre journaliste préféré ! Jean-pierre, nous vous aimons ! Pas-de-Calais
Répondre
V
Heureuse de le retrouver.
Répondre