Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il était une fois De Funès, sur TMC ce soir : voici quelques anecdotes de tournages.

header-copie-1.jpg

TVNEWS tele

30 ans que Louis de Funès nous a quittés. Jamais un acteur comique français n'a connu une popularité aussi forte, une estime du public inaltérée malgré les décennies passées depuis sa disparition. 

 

Mercredi 23 janvier à 20h45 sur TMC, à travers des interviews de personnalités l'ayant côtoyé ou des inconditionnels de l'acteur en tant que spectateurs, un documentaire retracera les 30 années d'une carrière lente et discrète jusqu'à la gloire fulgurante au milieu des années 60. Du "Gendarme de St-Tropez" à "Rabbi Jacob", en passant par "Le Corniaud" et "La Grande Vadrouille", sa gestuelle précise, ses mimiques et son rythme de jeu inimitable en ont fait un des génies comiques français du 20ème siècle.

 

Redécouvrez Louis De Funès à travers les témoignages inédits de sa famille et de personnalités qui l'ont connu : Michel Galabru, Claude Gensac, Julia De Funès, Laurent De Funès, Bernard Lecoq, Mylène Demongeot et Vladimir Cosma mais aussi de la génération suivante pour comprendre ce personnage au talent inouï : Francis Huster, Pascal Légitimus, Frédéric Lopez, Julie Ferrier, Mathieu Madenian et bien d'autres

 

Voici quelques anecdotes à découvrir dans l’émission:

 

- En 1964, année charnière de sa carrière, et alors qu'il est encore loin d'être une vedette du Comique Français, Louis de Funès enchaine 3 films en ne prenant qu'un week-end de repos entre chaque tournage. Ces 3 films sont "Le Gendarme de St Tropez", "Fantomas" et "Le Corniaud". La sortie de chaque film est un succès, faisant de lui en quelque mois une véritable star l'année de ses 50 ans.

 

- Louis de Funès n'était pas le 1er choix du réalisateur André Hunebelle pour son film "Fantomas". Le film a été écrit pour le duo Jean Marais/Bourvil, mais ce dernier ne souhaite pas renoncer à ses vacances avant d'attaquer le tournage du "Corniaud" de Gérard Oury. C'est finalement Louis de Funès que l'on va chercher, en pensant que son poids sera moindre que celui de Bourvil, mais il en sera tout le contraire : dans "Fantomas" il crève l'écran, allant même jusqu'à faire de l'ombre à Jean Marais.

 

- Dans le "Corniaud", même si le salaire de Louis de Funès est jusque-là le plus important de sa carrière, il est toutefois 3 fois inférieur à celui de Bourvil, véritable star à l'époque.

 

- Le tournage du "Corniaud" est long et périlleux : le budget dépasse de plus de la moitié. Tout le milieu du cinéma pense que le producteur Robert Dorfmann va faire faillite. A la sortie, le film est un succès exceptionnel donnant raison à la stratégie d'investissement du producteur.

 

- Dans "La Grande Vadrouille", la scène où Louis de Funès est sur les épaules de Bourvil après avoir enjambé le mur est parti d'une improvisation de Louis de Funès. Après en avoir perçu la puissance comique, le réalisateur Gérard Oury décide d'annuler plusieurs scènes afin de libérer une journée de tournage pour cette fameuse séquence d'où sera au final tirée l'affiche du film.

 

- Dans "L'Aile ou la Cuisse", Louis de Funès devait constituer un duo avec Pierre Richard, mais ce dernier ne cessa de demander des modifications de scénario, au point d'en énerver Claude Zidi le réalisateur. A quelques semaines du tournage, il appela alors Coluche qui accepta le rôle immédiatement sans lire le scénario, tellement heureux d'avoir la possibilité de jouer avec Louis de Funès.

 

Rejoignez-nous sur ce compte Twitter.

Retour à la page d'acceuil.

Liste des 40 derniers articles publiés sur le blog.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
C
<br /> Sympa de lire toutes ces anecdotes ! <br /> <br /> <br /> Sauf peut-être celle se rapportant à Fantômas : De Funès a trop exagéré en se moquant au vu et au su de tout le plateau de Jean Marais, réduit, il est vrai, au rang d'utilité dans le<br /> dernier film de la série ... <br />
Répondre