Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Marie Ndiaye déçue par le silence de Frédéric Mitterrand.














Dans un entretien accordé aux Inrockuptibles, la romancière Marie Ndiaye, récent prix Goncourt pour "Trois femmes puissantes", se dit déçue du silence de Frédéric Mitterrand suite à la lettre adressée à ce dernier par Eric Raoult. Courrier où pour rappel il lui demandait de rappeler à Marie Ndiaye son "droit de réserve en tant que Goncourt"...


"La lettre de Raoult lui était adressée directement, officiellement, et il me semble qu’il est assez facile de répondre à cela lorsqu’on est ministre de la culture, il est assez facile en principe de répondre sur la liberté d’expression de l’écrivain … Au moment de l’affaire Polanski, Frédéric Mitterrand avait dit que comme ministre de la culture, il était là pour soutenir les artistes et ne pas les abandonner. Donc oui, je suis étonnée qu’il ne m’ait pas encore soutenue. J’attends de Frédéric Mitterrand qu’il mette un point final à cette affaire Raoult qui est quand même pour le point grotesque".


Marie Ndiaye rappelle que le droit de réserve ne s’applique qu’aux fonctionnaires de l’état, "et je ne suis absolument pas employé de l’état en ayant obtenu le Goncourt. Je rappelle par ailleurs que notre entretien remonte à plusieurs mois avant le Goncourt, mais quand bien même…"


Liens :


Entretien complet.


La lettre d'Eric Raoult.


La réaction de deux jurés du Goncourt.


 
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
A
<br /> Justement zes, elle les assume.<br /> <br /> Elle demande aussi à Frédéric Mitterrand d'assumer son rôle de ministre de la culture et de défenseur des artistes comme il l'a dit lui même. D'autant qu'il a été interpellé directement par M.<br /> Raoult.<br /> Mais apparemment, défendre la liberté d'expression, c'est moins urgent que de défendre quelqu'un comme Polanski.<br /> <br /> <br />
Répondre
Z
<br /> Il fallait se taire ça aurait évité de se plaindre après coup<br /> <br /> Elle a fuit à Berlin lui faut assumer ses choix et ses paroles<br /> <br /> Ce n'est pas la faute de Mitterrand ou Sarkozy  <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> Ou peut-être que l'affaire Polanski lui parle plus <br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> les faits reprochés à Polansky sont ptet moins grave que ceux reprochés à Ndiaye... Après tout, on critique pas notre guide suprème :o<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Elle n'a pas tort sur Frederic Mitterrand ! Lui qui a été si prompt à défendre Polanski pour les faits que l'on sait.<br /> <br /> <br />
Répondre