Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 19/09/2013 8H30

TVNEWS tele-france2

70 % de nos habits sont fabriqués en Asie. Pendant quatre mois, une équipe d'Envoyé Spécial a enquêté sur les produits chimiques utilisés pour les confectionner : teintures, fixateurs, imperméabilisants...Et a découvert que certaines usines asiatiques utilisaient des substances potentiellement dangereuses pour notre santé.

 

A voir ce jeudi 19 septembre en première partie de soirée. Un document de 52 minutes réalisé par Sophie Bonnet et Antoine Demonet. Qui ont fait analyser de nombreux vêtements de marques célèbres fabriqués en Asie et vendus en France. Résultat : plus de la moitié contiennent des perturbateurs endocriniens.

 

Les normes européennes Reach, qui déterminent les substances à proscrire de l'industrie textile, sont-elles appliquées ? Au Bangladesh, Sophie Bonnet et Antoine Demonet ont découvert que certains fabricants ne les respectaient pas, malgré les engagements officiels pris par les marques. Les journalistes ont remonté le fil des produits utilisés pour teindre nos vêtements. A Dacca, ils ont pu constater que les substances employées par les sous-traitants de l'industrie textile étaient souvent les moins chères du marché, et qu'elles pouvaient contenir des agents toxiques. Par ailleurs, en s’infiltrant dans une teinturerie qui sous-traite pour de grandes marques occidentales connues, ils ont constaté que de nombreux enfants y travaillaient, manipulaient des produits chimiques sans gants ni masques. Dans le sud de l'Inde, ce sont les riverains des usines textiles qui pointent une catastrophe sanitaire. Sophie Bonnet et Antoine Demonet ont enquêté dans des villages contaminés par les teintures et les produits chimiques, où les cancers et l'infertilité atteignent des taux record. En France, rencontre avec des douaniers chargés d'ouvrir les containers en provenance d'Asie. Ils mettent en cause les gaz toxiques utilisés pour transporter les vêtements. Rencontre aussi avec des vendeurs de vêtements malades et des acheteurs qui affirment avoir été intoxiqués par leurs habits...

 

A l'ère de la mode rapide, jetable et low-cost, que savent les consommateurs occidentaux des produits chimiques contenus dans leurs vêtements ?

Commenter cet article

Lola @devenir coach 19/09/2013 10:24


Cette histoire avait déjà fait polimique il y a plus d'un an je crois. Si c'est produits sont interdits ce n'est pas pour rien, je comprends que les gens deviennent de plus en plus allergique et
sensibles après.