Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 05/01 / Mis à jour 08/01 18h08

Dès ce lundi : la websérie Nanaroscope ! de Régis Brochier, sur ARTE Creative.

A partir de ce lundi 9 janvier, ARTE.TV propose une nouvelle websérie documentaire : Nanaroscope ! de Régis Brochier, fondateur du cultissime nanarland.com, sur ARTE Creative.

10 épisodes au format 7 minutes.

Auteur - réalisateur : Régis Brochier.

Graphisme : Guillaume Brindon.

Au programme :

ÉPISODE 1 : Samourai Cop (1991), c’est le pire film d’action cheap jamais tourné. Scénario indigent, cascades burlesques, tout y est. Jamais sorti en salles, viral en VHS, il a finalement apporté une gloire très inattendue à Matt Hannon, son acteur principal : vingt ans après son tournage, ce film est devenu la chance de sa vie.

ÉPISODE 2 : Tourner à tout prix, tant que ça ne coûte rien. Voilà la philosophie d’Eurociné, une société de production unique au monde, qui n’avait peur de rien et surtout pas du ridicule. Résultat : un film de cannibales au «low-cost» tourné en 1981 dans une cité balnéaire espagnole. Michel Malaussena était assistant et s’en souvient encore.

ÉPISODE 3 : Le film de zombies, oui mais nazi, et made in France. Le Lac des Morts-Vivants a été tourné en 1980 dans l’Oise et sent bon le terroir... Tout en proposant une figure de zombie sentimental. Un délice. 

ÉPISODE 4 : Le bon casting dans un film, c’est souvent un problème de taille. Dans Terror of Tiny Town, un western de 1938, tous les comédiens sont des nains. Ça n’en fait pas pour autant un grand film.

ÉPISODE 5 : Quand Bruce Lee meurt en 1973, il laisse un vide terrible dans le cœur du public... et dans le portefeuille des producteurs. Jusqu’à ce que des dizaines de sosies approximatifs se multiplient sur les écrans. Le meilleur clone ? Bruce Le, héros de l’unique film de « Bruceploitation » franco-camerounais au monde.

ÉPISODE 6 : Sam Firstenberg est l’homme qui a popularisé à Hollywood le film de ninja. En 1985, son fameux American Ninja, n’a du coup pas trop plu aux Japonais. Mais les producteurs de Hong Kong l’ont eux tellement aimé qu’ils ont copié à des dizaines d’exemplaires des «films de ninja américains» truffés d’hommes virevoltants. Et grotesques. 

ÉPISODE 7 : Jean-Marie Pallardy a écrit, produit et réalisé depuis les années 70 des dizaines de longs-métrages. Si à 76 ans, il n’a pas encore rencontré le grand public malgré des titres aussi puissants que l’Amour chez les poids-lourds ou l’Arrière Train sifflera trois fois , il est certain de s’être fait repérer par l’un des plus grands studios hollywoodiens. Vrai ou faux ? Dans tous les cas, sa vie est un film.

ÉPISODE 8 : Uwe Boll pensait en 2003 faire un bon coup en portant un jeu vidéo culte à l’écran. Il est devenu le premier réalisateur à se heurter au bashing 2.0. Désigné à vie par le web « nouveau plus mauvais réalisateur du monde », il a préféré régler ça en mode «mise aux poings».

ÉPISODE 9 : Une bande annonce vue près de trois millions de fois sur Youtube... des chiffres qui feraient rêver plus d’un studio de cinéma. Surtout pour un film à... 200 dollars. Who Killed Captain Alex (2010) est le film d’action le plus improbable de tous les temps. Bienvenue à Wakaliwood, l’industrie naissante du blockbuster ougandais.

ÉPISODE 10 : Le nanar volontaire, c’est l’un des plus grands mystères du cinéma depuis le monolithe de 2001 l’Odyssée de l’Espace. Un exercice de style que tentent de jeunes réalisateurs cinéphiles et aventureux. Alors, réussi car bien raté ou bien vraiment raté  ? Kelsey Gunn, actrice et scénariste de DBPMIII (2015), s’interroge.

Commenter cet article

Sylvain N. 07/01/2017 11:39

C'est assez stupéfiant de voir que ce qui n'était qu'un site au début, est devenu une institution mercantile radotant les mêmes mots et les mêmes films depuis 15 ans et plus ! Quand Arte se met à diffuser ce genre de choses, vues des milliers de fois sur youtube, il est difficile de ne pas se dire que la culture n'est pas en danger. Quelle régression pour le cinéma, pour tout.

Sigtuna 07/01/2017 08:43

Toujours la même soupe (merde) "Nanarlandaise" qu'il nous serve depuis 15 ans. Honte à ARTE, sur le coup, de leur donner une plus grande audience.

JUlos 05/01/2017 13:18

ça semble du bon, ça :)