Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 20/12 20h43

Juan Pablo Escobar et le gag d'Ardisson : pas de manquement de la chaîne à ses obligations, juge le CSA.

Le samedi 9 septembre sur C8, pour le premier numéro de la saison de Salut les terriens, Thierry Ardisson recevait notamment Juan Pablo Escobar, pour son livre témoignage Pablo Escobar mon père.

Un entretien d'un quart d'heure - au montage - qui s'est achevé par un gag de "l'homme en noir du PAF" : sortir de sous son bureau un sachet censé être de la cocaïne, avec en fond musical  un tube de Clapton, Cocaïne...

Entre l'enregistrement de ce numéro et sa diffusion, Juan Pablo Escobar - Sebastian Marroquin avait publié un billet sur son compte Facebook pour déplorer la fin de cette séquence.

J’aurais aimé que vous ne fassiez pas partie de ceux qui n’ont de cesse à contribuer à faire l’apologie de ce que vous avez “trouvé” sous votre bureau lors de l’émission à laquelle vous m’avez invité en tournage le 7 septembre 2017, écrivait-il, ajoutant qu'un entretien de cette qualité ne saurait être occulté par ce final inopportun qui offenserait sans aucun doute n’importe quel père de famille, ainsi que la communauté colombienne résidant légalement en France. "Ne glorifions pas le trafic de drogue."

Juan Pablo Escobar croit sincèrement que les histoires racontées dans son bouquin sont suffisamment parlantes et tristes au vu de la violence qu’a semé son père sur son chemin. "Nul besoin d’ajouter à votre émission un kilo de “cocaïne” sous votre bureau en ma présence, sans mon accord ni m’en avoir informé. Je ne suis pas venu en France avec la volonté d’offenser quiconque, encore moins de faire passer un message ambigu ou contraire à mes convictions face à la gravité avec laquelle doivent être traités ce type de récits. (...) J’aurais préféré que vous me concédiez aimablement le droit à choisir de ne pas participer à votre émission dès lors vous ou la production aviez choisi d’utiliser mon histoire à des fins si peu honorables dans votre pays. Un pays que je respecte car la France n’a pas ignoré cette violence et ce problème de santé publique qui continue d’être traité militairement dans le monde entier. L’important média auquel vous appartenez et les grandes audiences qu’il rassemble devraient au contraire être un synonyme d’engagement en faveur de messages de qualité et de contenus responsables, sans pour autant renoncer à la liberté d’expression."

Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel annonce ce mercredi 20 décembre avoir été saisi de plaintes au sujet de cette émission, au cours de laquelle le présentateur a montré à son invité un sachet de poudre blanche supposé évoquer de la drogue. Compte tenu du caractère provocateur et humoristique de la séquence, le CSA indique n'avoir pas constaté de manquement de la chaîne à ses obligations et en a informé les plaignants.

#C8

Commenter cet article