Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 31/12 7h31

La performance du vainqueur du beau concours Prodiges sur France 2 (vidéo).

Une semaine après la diffusion des auditions de la nouvelle saison de Prodiges, France 2 proposait hier, samedi 30 décembre, la finale. Enregistrée au Zénith de Strasbourg.

Un rendez-vous de qualité, présenté par Marianne James, accompagnée du jury formé par Élizabeth Vidal, Gautier Capuçon et Patrick Dupond. Produit par EndemolShine France.

Les trois meilleurs artistes de chaque catégorie (chant, danse et instrument) se sont affrontés pour tenter de succéder au lauréat 2016, Marin, et remporter ainsi le titre de « Prodige de l’année 2017 »".

Pour chacun des vainqueurs, dans les 3 catégories, une bourse d'étude de 5.000 euros.

Pour le "vainqueur des vainqueurs" : 5.000 euros supplémentaires, soit une bourse d'étude de 10.000 euros.

Les 9 demi-finalistes étaient :

- Marjolein, 10 ans, catégorie chant

- Soana, 16 ans, catégorie danse

- Florian, 13 ans, catégorie instrument

- Roxane, 16 ans, catégorie chant

- Jasmine, 11 ans, danse

- Maxime, 11 ans, instrument

- Suzie, 12 ans, danse

- Arielle, 8 ans, instrument

- Lauren, 16 ans, chant

Roxane remporte ce con cours. Ci-dessous, ses prestations sur le magnifique air de Caruso (Lucio Dalli) et La Wally (Alfredo Catalini) :

Crédit photo © Nathalie Guyon - France 2.

Commenter cet article

ROUSSEAU LE GARRERES 31/12/2017 12:26

Saluons France 2 pour cette magnifique initiative. J'ai été éblouie par le niveau des jeunes prodiges présentés cette année. Splendeur des jeunes danseuses classiques. La perfection incarnée. Le "grand style" (selon Nietzsche). Transportée d'admiration par la petite pianiste de 8 ans Ariel, qui m'a semblé avoir beaucoup de chagrin de ne pas avoir été élue. J'espère que nous la reverrons. Merveilleuse Roxane. Merveilleux jury aussi sympathiques qu'admirables, eux aussi. Et Marianne, Chère Mrs Carpenter...Félicitions aussi l'abandon du maquillage outrancier des années précédentes qui faisait insulte à leur fraîcheur, à leur éblouissante jeunesse. Merci pour ces deux soirées inoubliables