Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 01/05 13h14

A découvrir sur ARTE ce soir ou sur France Ô mercredi : Les routes de l'esclavage.

Ce mardi 1er mai à 20h50 sur ARTE, mais aussi les 2 et 9 mai à 20h55 sur France Ô : programmation de la série documentaire inédite Les routes de l'esclavage (4 x 52 minutes).

De Daniel Cattier, Juan Gélas et Fanny Glissant. Animation réalisée par Olivier Patté.

Voix du commentaire : Gaël Kamilindi de la Comédie-Française. Avec les voix de : Mathieu Amalric, Jérémie Renier, Gaël Faye, Aïssa Maïga, Serge Hazanavicius, Alex Descas, Jean-Michel Martial, Clément Manuel, David Baiot, Édouard Montoute, Clarisse Dracon, Thierry Blanc, Damien Ferrette. 

C’est l’histoire d’un monde où la traite d’esclaves a dessiné ses territoires et ses propres frontières. Un monde où la violence, la domination et le profit ont imposé leurs routes.

L’histoire de l’esclavage n’a pas commencé dans les champs de coton. C’est une tragédie beaucoup plus ancienne qui se joue depuis l’aube de l’humanité. A partir du VIIe siècle, et pendant plus de 1 200 ans, l’Afrique a été l’épicentre d’un gigantesque commerce d’êtres humains parcourant l’ensemble du globe. Nubiens, Peuls, Mandingues, Songhaïs, Sosos, Akans, Yorubas, Ibos, Kongos, Yao, Somalis... Au total, plus de 20 millions d’Africains ont été déportés, vendus et réduits en esclavage.

Ce système criminel a enrichi et posé les fondements des plus grands empires à travers le monde. L’ampleur de ce trafic est telle qu’il a longtemps été impossible d’en expliquer tous les mécanismes. Pourtant, son histoire pose une question fondamentale : comment l’Afrique s’est-elle retrouvée au cœur des routes de l’esclavage ? 

Le début :

476 après Jésus-Christ, Rome s’effondre sous la poussée des invasions barbares. Sur les ruines de l’Empire romain, les Arabes bâtissent un nouvel empire qui s’étend des rives de l’Indus jusqu’au sud du Sahara. Entre l’Afrique et le Moyen- Orient se tisse durablement un immense réseau de traite d’esclaves. Au cœur de ce réseau continental, deux grandes cités-marchandes se démarquent. Au nord, au carrefour de la péninsule arabique et de l’Afrique, Le Caire, première ville musulmane et principal carrefour commercial d’Afrique. Au sud, Tombouctou, place forte des grands empires d’Afrique de l’ouest et point de départ des caravanes transsahariennes. Dans un récit épique et documenté, le premier épisode des Routes de l’Esclavage raconte 700 ans d’histoire et révèle comment les populations subsahariennes sont devenues au l des siècles la principale « matière première » de la plus grande déportation de l’histoire.

Commenter cet article