Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 02/10/2018 10H

Mercredi,  Faustine Bollaert donne la parole à quatre femmes qui ont été touchées par le cancer.

Mercredi, à 13h55 sur France 2, le magazine Ça commence aujourd'hui aura pour thème Belle et féminine face au cancer.

Faustine Bollaert donnera la parole à quatre femmes qui ont été touchées par la maladie. Quatre battantes dont le combat force l’admiration. Qu’elles soient guéries, en rémission ou actuellement en traitement, toutes ont la sensation d’avoir perdu une part de leur féminité. Elles doivent réapprivoiser ce corps qu’elles ne reconnaissent plus. Elles aimeraient que l’image qu’elles renvoient soient plus en adéquation avec la nouvelle femme qu’elles disent toutes être devenues.

Sur le plateau de Ca commence aujourd’hui, la conseillère en image Marion Coqueblin viendra en aide à ces femmes pour qu’elles retrouvent le sourire et la joie de vivre qu’elles ont souvent perdus à cause de la maladie.

Une émission positive et urgente, pour montrer que cancer du sein ne doit pas rimer avec oubli de soi, et qu’il est important de se faire du bien malgré la maladie. 

à noter la parution, le 9 octobre, du numéro 15 de Rose Magazine, magazine unique au monde, dédié aux femmes malades de cancer et édité par Rose-Association. Rose-Association, fondée par des journalistes touchées par le cancer, informe, accompagne et défend les droits des malades de cancer. Dans ce quinzième numéro, un dossier est dédié aux traitements de cancérologie en outremer et un portfolio met en scène « Les Amazones martiniquaises ». Outre le magazine, Rose propose un site d’information quotidien rosemagazine.fr, une communauté en ligne sur Facebook (la première en termes d’engagements dans le domaine de la santé), des maisons d’accueil (Maisons Rose), des formations d’accompagnement pour le retour ou le maintien à l’emploi, un site de covoiturage solidaire entre le domicile et l’hôpital… Rose-Association a été à l’initiative de la loi sur le « droit à l’oubli » pour les malades de cancer.

Commenter cet article