Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Milieu rural, SOS Médecins : document et débat ce soir sur LCP.

Milieu rural, SOS Médecins : document et débat ce soir sur LCP.

Lors de la diffusion du documentaire Derniers jours d'un médecin de campagne, suivez le quotidien d’un médecin généraliste à l’aube de sa retraite, qui a tout tenté pour trouver un successeur, mais en vain.

Un film qui sera suivi d'un débat. C'est à retrouver ce mercredi 6 décembre dès 20h30 sur la chaîne parlementaire LCP.

Le docteur Patrick Laine, bientôt 68 ans, est depuis 35 ans médecin généraliste à Saulnot, une commune de 800 habitants située en Haute-Saône. Passionné́ mais usé, il sait qu’il va devoir s’arrêter, prendre sa retraite et penser enfin à lui et à ses proches. Pourtant, il ne peut se résoudre à laisser ses patients sans solution, sur- tout les plus fragiles et dépendants, ceux pour lesquels sa disponibilité et ses visites sont essentielle. Il a tout tenté́ pour trouver un successeur, mais en vain. L’espoir de faire venir un médecin pour le remplacer d’ici son départ à la retraite s’amenuise de jour en jour. Les derniers mois d’exercice de ce praticien profondément humain, dévoué, trop peut-être, représentatif en tout cas d’une ancienne génération de médecins, sont de plus en plus difficiles : « la richesse de ce métier, et sa grande difficulté aussi, c’est que nous ne soignons pas un organe, nous soignons un être humain (...) Un médecin généraliste, (...) c’est un médecin de proximité (...) qui doit avoir aussi des capacités d’écoute (...) moi je fais des diagnostics par la poignée de la main et en regardant les gens. » Il est un exemple parmi tant d’autres de médecins sur le point de raccrocher et qui ne seront pas remplacés. Ce dernier bout de chemin à ses côtés permet d’appréhender la détresse humaine et sociale qui se cachent derrière l’expression « déserts médicaux ».

Débat présenté ensuite par Jean-Pierre Gratien, avec pour invités :

Julien Borowczyk, député La République en Marche de la Loire ;

Olivier Ducray, réalisateur du documentaire ;

Claude Evin,  ancien ministre de la santé et avocat.

Olivier Ducray précise que depuis la fin du tournage, le docteur Laine n’a pas de successeur. Il vit ce statu quo de plus en plus douloureusement. "Sa femme aussi, elle qui l’aide depuis tant d’années à tenir et qui rêve d’un peu de temps avec lui. Le docteur Laine a un métier qu’il adore, des patients qui l’adorent et une très bonne situation. Il est convaincu que la place qu’il va devoir laisser tôt ou tard pourrait offrir à deux médecins une belle vie. C’est ce constat qui le rend triste, au-delà de l’angoisse de laisser ses patients sans solution. Aujourd’hui, il perd aussi son remplaçant qui lui permettait de souffler régulièrement. À 69 ans, avec beaucoup de pépins de santé non soignés – un comble pour un médecin... – il ne sait pas comment il va pouvoir tenir et combien de temps. Nous nourrissons l’un et l’autre l’espoir que ce film suscite un vrai intérêt chez un jeune médecin."

Crédit photo © Hanna Films

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article