Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Claude François intime, livre écrit par son secrétaire personnel (1964-1969).

Claude François intime, livre écrit par son secrétaire personnel (1964-1969).

Attendu dans les librairies dans un peu moins de deux semaines, Claude François intime. Un ouvrage écrit par Christian Morise, secrétaire personnel de l'artiste de 1964 à 1969.

L'auteur dévoile dans ce livre l’artiste au quotidien, sur scène et dans son travail de préparation des spectacles et des enregistrements. Un homme fraternel en tête a tête, capable aussi des pires excentricités en groupe ou devant un public acquis.

Avec Claude, Christian Morise a connu le luxe, les bolides, les palaces, les fans harcelant la star… jusqu’au pied de son domicile parisien, boulevard Exelmans. Les aléas des tournées et les frasques de son staff, qui ne manquait jamais d’imagination. Sans oublier les passe-droits…

Un Claude Francois inattendu apparaît dans ces lignes, note l'éditeur :" son professionnalisme, ses exigences, sa phobie de la mort… Tendre mais parfois irascible, vivant et aimant a cent a l’heure, Cloclo croyait aux signes du destin : n’avait-il pas adopte comme logo des disques Flèche un éclair, lui qui allait finir électrocuté ? Par la magie du souvenir, Christian Morise fait revivre le vrai Claude Francois, un artiste qui chante encore dans le cœur de ses admirateurs de toutes les générations".

Le début du bouquin, après l'avant-propos :


Une nuit de février 1969, Claude me lance au téléphone: «Christian, tu es viré!», phrase que je ne prends pas d’emblée au sérieux, car chez lui les menaces sont monnaie courante.
S’il est tellement en colère contre moi, c’est que, pour la première fois, non seulement je refuse de satisfaire l’un de ses caprices, mais je lui fais front.
Il est 3 heures du matin en cette nuit où, alors que je croule de sommeil, il me demande avec insistance de filer au plus vite boulevard des Batignolles, à l’unique épicerie fine ouverte 24 heures sur 24, pour lui rapporter des dattes fourrées. Une friandise dont il raffole, tout comme le miel, les pistaches et les noix qui constituent la base de la pâtisserie de son Égypte natale.
J’ai beau lui faire part de mon extrême fatigue, il se montre intraitable et entame avec moi un dialogue qui ne cessera de s’envenimer :
— Tu devrais déjà être revenu, alors dépêche- toi, ne discute pas, je te rappelle que je te paye !
— Ah bon? Pour ce que tu me payes!
— Si tu refuses, prends garde à toi !
— Je t’emmerde!
— Pardon? Répète un peu...
— Je t’emmerde!
— Christian, tu es viré ! Demain, tu passeras au bureau et Nicole te remettra ton chèque de licenciement !
C’est de cette façon, rageuse et orageuse, que Claude François a mis fin à mes cinq années de bons et loyaux services à ses côtés.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article