Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Religieuses abusées, l'autre scandale de l'Eglise : une enquête glaçante diffusée sur ARTE.

Religieuses abusées, l'autre scandale de l'Eglise : une enquête glaçante diffusée sur ARTE.

Religieuses abusées, l’autre scandale de l’Église. Un documentaire de Marie-Pierre Raimbault et Eric Quintin, qui devrait faire parler. À voir ce mardi 5 mars à 20h50 sur la chaîne ARTE, ou ci-dessous.

Depuis des décennies, des religieuses de tous les continents sont abusées sexuellement par des prêtres prédateurs. Enquête sur le dernier scandale de l’Église catholique au moment où le pape Francois vient de reconnaitre ces violences sexuelles au sein de l’institution.

Si la parole des victimes de prêtres pédophiles s’est libérée publiquement ces dernières années, celle de sœurs agressées sexuellement par des hommes d’Église peine à franchir le mur du silence. Pourtant, elles sont nombreuses, partout dans le monde, à subir des viols par des ecclésiastiques abusant de leur autorité. Certains prêtres n’hésitent pas même à détourner les textes des évangiles pour disposer impunément du corps des religieuses. Lesquelles, lorsqu’elles se retrouvent enceintes, sont exclues de leurs congrégations ou contraintes d’avorter. Quand ces crimes sont avérés dans les paroisses, les coupables sont seulement mutés par la justice cléricale.

Dans les années 1990, après plusieurs années d’enquête dans vingt-trois pays, deux missionnaires américaines transmettent l’une et l’autre au Vatican un rapport très documenté sur ces abus sexuels. Mais leur cri d’alarme reste sans réponse. En mars 2001, le journal américain The National Catholic Reporter publie pour la première fois ces révélations. Des parlementaires européens, qui se saisissent de l’affaire, font alors adopter une résolution sommant le Saint-Siège de réagir, en vain. Depuis, malgré les dénonciations répétées au sein de l’institution, trois papes se sont succédés sans jamais remédier aux violences sexuelles perpétrées contre les femmes concsacrées.

Au fil d’une rigoureuse investigation menée pendant deux ans sur quatre continents, Marie-Pierre Raimbault et Éric Quintin lèvent le voile sur une effroyable réalité qui ronge le clergé catholique depuis des années. Pour la première fois, des religieuses victimes se confient à cœur ouvert sur leur tragédie intime brisant l’omerta imposée par le Vatican. Outre leur courageuse et douloureuse parole, ce documentaire livre des témoignages rares de mères supérieures ou d’hommes d’Église, dont un proche du Pape François, engagés dans la lutte contre ces agressions sexuelles. Il interroge aussi des responsables religieux soucieux de repenser les rapports entre les genres au sein de leurs congrégations. Des dérives mafieuses de certaines communautés cléricales aux avortements forcés jusqu’aux méthodes utilisées pour étouffer le scandale, une plongée glaçante au cœur d’un des plus anciens tabous de l’institution catholique.

Religieuses abusées, l'autre scandale de l'Eglise : une enquête glaçante diffusée sur ARTE.

Pendant vingt-cinq ans, Michèle-France a été abusée par deux prêtres au sein des communautés religieuses auxquelles elle a appartenu. "Je me suis confiée pour la première fois, en 2007, à Jean de La Selle, ancien responsable de la gestion de l’Arche. Quatorze ans après la mort du père Thomas et un an après celle de son frère, ma parole s’est enfin libérée. En 2014, un couple retraité de la communauté, dont la femme a aussi été abusée par le père Thomas, a témoigné. Une instruction canonique post-mortem sur ce dernier a été ouverte. J’ai révélé alors les abus commis par les deux frères et par la suite quatorze autres victimes se sont fait connaître. L’enquête a confirmé les faits. Cette reconnaissance m’a permis, peu à peu, de reprendre une pratique religieuse que j’avais interrompue pendant quinze ans, car j’avais perdu toute foi en l’Église. (...) Je souhaite témoigner au nom des victimes qui n’ont pas pu ou qui n’osent pas s’exprimer. Parler est douloureux : à la fois parce que vous revivez les abus subis et parce que vous vous exposez à l’hostilité de nombreuses personnes. L’enquête sur le père Thomas a suscité une déferlante de haine de la part de membres de l’Arche. On nous a traitées d’hystériques, de menteuses, on nous a accusées de fomenter un complot contre Dieu. Mais ces crimes, perpétrés si longtemps et couverts par les responsables religieux et les laïcs, doivent être portés à la connaissance du public. En réglant ces affaires en interne, et en offrant, pour réparation, de bonnes paroles et l’assurance de prières, l’Église s’en rend complice par son silence et son inaction."

Crédit photos © Dream Way Productions

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article