Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 14/01/2021 11H20

 

La série documentaire inédite Un criminel dans ma famille sera diffusée dès ce jeudi 14 janvier à 21h05 sur RMC Story.

Elle a pour ambition de donner la parole à des hommes et des femmes dont la vie a basculé, parce qu’ils ont un lien familial avec un criminel. Lors de trois soirées, ces « victimes collatérales » nous raconteront le choc qu’elles ont subi à l’annonce du drame, et nous montreront lors de séquences de vie, et notamment lors du procès de leur proche, à quel point elles payent cher un crime qu’elles n’ont pas commis. Comment des parents, des conjoints ou des enfants surmontent-ils un tel drame ? Parviennent-ils encore à aimer celui qui les a entraînés dans ce cauchemar, par les simples « liens du sang » ? Des questions auxquelles près de 3000 familles françaises sont exposées chaque année.

Le 14 janvier, Le crime de ma soeur. Un film de Guillaume Maury.

Quand Sandrine Delporte a été arrêtée en 2014, sa famille ne pouvait imaginer qu’elle avait participé à un assassinat. Et pourtant, un an plus tôt, elle a aidé son amant Ramon Cortes à assassiner son ex-femme. Suite à l’arrestation de Sandrine, sa sœur Muriel et ses enfants ont réagi très durement. Mais en comprenant que Sandrine était tombée sous l’emprise d’un homme violent, Muriel et deux des enfants de Sandrine, Léa et William, ont décidé de la soutenir pour l’aider à reconnaître son crime. A l’aube du procès, comment cette famille vivra-t-elle ces moments difficiles ? L’accusée parviendra-t-elle, sous les yeux de ses propres enfants, à dire toute la vérité sur son crime ?

Isabelle Clairac, rédactrice en chef de ce programme : " Nous voulons montrer qu’un crime fait toujours des « victimes collatérales ». Les répercussions d’un crime ne s’arrêtent pas à la porte des victimes « reconnues ». Nous voulions apporter un éclairage sur ces témoins et permettre au public de comprendre ce qu’ils subissent. Comme l’a dit Me Dupont-Moretti sur France Inter, à propos de la mère des frères Merah, « on ne peut pas dénier à cette femme, le droit d’être mère. Ce n’est pas une vache qui a vêlé ». (...) Avec cette série, nous allons croiser les témoignages des familles avec des scènes live très fortes, puisque nous avons décidé de suivre les témoins pendant le moment le plus fort de leur parcours « judiciaire », à savoir le procès d’assises. Ce sont les procès qui structurent au fil des jours, le récit des témoins. A l’exception du JT, la télévision française a déserté les cours d’assises. Nous avons décidé d’y revenir. Nous avons profité de l’expertise de nos équipes et de la réputation de Faites entrer l’accusé. Une réputation qui nous a valu la confiance des familles, des avocats et des magistrats."

Production 17 Juin Média.

Commenter cet article