Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 02/03 8h13

Comme annoncé ce matin dans Le Parisien, l'ex-homme politique Jean-Louis Debré monte sur scène. Il sera à l'affiche de Ces femmes qui ont réveillé la France, au Théâtre Gaîté-Montparnasse à Paris, avec Valérie Bochenek.

Représentations du mardi au samedi à 19 heures (durée 1h20) dès le 8 septembre prochain. 25 à 42 euros la place, 50 euros pour le carré or.

Lorsque Jean-Louis Debré s'exprime. Il n'a pas besoin d'aller chercher loin en lui pour capter notre attention. Magistrat, ministre de l'Intérieur, président de l'Assemblée nationale, du Conseil constitutionnel mais aussi depuis plus de trente ans auteur de romans policiers à succès et de livres historiques, chroniqueur radio, présentateur à la télévision. Et désormais il monte sur les planches avec Valérie Bochenek.

Elle aussi, à sa manière, est une brillante touche-à-tout : mime, metteur en scène, créatrice d'une marque de bijoux et écrivaine dont notamment l'ouvrage de référence sur le mime Marceau. Le couple est à la fois acteur et haut-parleur de Ces femmes qui ont réveillé la France, écrit à quatre mains. Complices et complémentaire. Elle, poétique, sensible, soucieuse du détail. Lui, animé par la précision du fait historique et la transmission de son amour pour la République.

Une vingtaine de portraits de femme, des pionnières et des premières. Celles qui ont pris la lumière comme Louise Michel, Simone Veil, Olympe de Gouges, George Sand, Colette, Marguerite Yourcenar... Il y a les autres, oubliées ou méconnues, qui par leur ferveur et opiniâtreté ont contribué à dessiner de nouveaux contours à notre société. Qui se souvient encore de Julie-Victoire Daubié, première bachelière ayant ouvert la voie à l'entrée des femmes dans l'enseignement supérieur ? Jeanne Chauvin première avocate, Madeleine Brès, première médecin ? Ces femmes-là ont bousculé les conservatismes, bougé les lignes, sans crainte d'aller à l'encontre du pouvoir et de le défier. Elles ont surtout osé pour pouvoir s'offrir indépendance, liberté et égalité.

Commenter cet article