Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 12/03/2021 16H35

 

Richard Patry, Président de la Fédération Nationale des Cinémas Français (qui regroupe l’ensemble des cinémas du pays,) adresse une lettre ouverte, ce vendredi, au Président de la République Emmanuel Macron.

Les salles de cinéma ont été fermées le 14 mars 2020. Depuis cette date, rappelle-t-il, pendant 233 jours soit près de 8 mois, les spectateurs n’ont pas pu voir de films en salle, s’y cultiver, s’y divertir ensemble, dans le respect des règles très strictes de nos protocoles sanitaires.

"Les salles de cinéma auront fait partie des lieux qui auront été fermés le plus longtemps dans notre pays, malgré quatre mois d’ouverture entre les deux confinements dans des conditions très strictes de juin à octobre. Et pourtant, aller au cinéma est la pratique culturelle préférée des Français. Plus des deux tiers de nos compatriotes y vont régulièrement, à la fois dans des salles ou des lieux de projection itinérants qui sont partout à moins de 20 minutes de chez eux.

(...) Monsieur le Président de la République, nous avons fait l’objet d’une durée de fermeture tellement longue que nous ne la comprenons toujours pas. En effet, dès mai 2020, nous avons élaboré un protocole sanitaire, toujours adapté depuis à l’évolution des contraintes sanitaires, qui a été constamment validé par les autorités publiques qui l’ont à plusieurs reprises cité en exemple.

Les études françaises (Etude Pasteur ComCor) ou européennes (Hermann-Rietschel Institute Berlin, Technische Universität Berlin) ont toutes conclu qu’il n’était pas plus risqué de se rendre au cinéma que de prendre les transports en commun ou de faire ses courses. De nombreux médecins virologues, épidémiologistes, urgentistes déclarent régulièrement que rouvrir les cinémas avec les protocoles validés ne poserait aucun problème sanitaire.

Mais surtout, la culture manque aux Français, qui ne peuvent plus vivre cette émotion partagée, cette expérience sans égale d’une séance de cinéma. Fragilisés psychologiquement pour beaucoup, privés d’une partie de leur vie, ils veulent retourner au cinéma : ils l’ont montré pendant les 4 mois d’ouverture des salles où ils ont été 27 millions à retrouver le chemin des salles obscures. Les étudiants notamment, public important dans nos cinémas, déjà cantonnés aux cours en visioconférences, souffrent particulièrement de cette situation. De plus, le cinéma est la première et souvent la seule pratique culturelle pour ceux qui peuvent être éloignés de toutes les autres formes d’accès à la culture.

Notre filière est totalement bloquée par cette fermeture. Des centaines de films attendent de pouvoir rencontrer leur public en salle. Désormais les films en production ont de plus en plus de mal à trouver les financements nécessaires, car les films en attente de sortie sont trop nombreux. In fine, alors qu’on s’apprête à intégrer les plateformes dans le financement de nouveaux films, il est urgent et indispensable de rouvrir au plus tôt nos établissements. La France, pays qui a inventé il y a 125 ans la salle de cinéma, doit permettre à nos concitoyens de retrouver ce plaisir, ces émotions partagées, cette expérience plus grande que soi qu’apporte le cinéma en salle !

Notre pays a promu partout dans le monde les valeurs de l’exception culturelle. Monsieur le Président de la République, votre Gouvernement doit être fidèle à ces valeurs universelles ! Avec le même courage et la même détermination que vous avez eus en maintenant les écoles ouvertes, rouvrir au plus tôt les lieux de culture doit désormais constituer pour lui une ardente obligation. Alors que le Premier Ministre et la Ministre de la Culture nous invitent à travailler à un plan de réouverture progressive, nous en appelons à vous, Monsieur le Président, pour que les cinémas rouvrent le plus vite possible, comme toute autre activité essentielle à la vie des Français. "

Commenter cet article

Sisti 13/07/2021 13:22

Merci de dire à M. Richard Patry qu’il y a dans le monde et en France une pandémie avec un virus qui s’appelle COVID19. Que cette pandémie tue des millions de gens, que les mesures de protection de la santé passent bien avant le chiffre d’affaire des cinémas et du salaire du Président des cinémas. Lui dire que son égoïsme qu’il déclare sur les ondes et à la télévision ne donne pas envie d’aller au cinéma…. Les valeurs ça existe avant le fric….

GK 14/03/2021 02:19

Parce que c'est essentiel, les cinémas ?