Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 29/04/2021 12H20

 

Ginette Kolinka, 96 ans, déportée à l'âge de 19 ans avec son père et son frère, a survécu à l'enfer du camp d'Auschwitz-Birkenau.

Portrait d’une rescapée de Birkenau et passeuse de mémoire, ce jeudi 29 avril à 20h40 sur Toute L’Histoire, dans le documentaire inédit « Ginette Kolinka, une mémoire française ».

Ginette Kolinka fréquente un club de gymnastique où elle entretient sa forme. Elle est là où se produit son fils, lorsqu’il est acclamé par des milliers de spectateurs. Richard, 67 ans, est le mythique batteur des groupes Téléphone et Les Insus. Ginette est souriante, incisive lorsqu’elle blague. Son sens de l’humour est réjouissant pour ses visiteurs. Nombreux sont ceux qui sonnent à la porte de son vieil appartement de l’Est parisien. C’est là, que s’est joué toute sa vie. C’est là que se rendent étudiants, journalistes ou chercheurs à qui elle la raconte.

Pourtant, cette vie a failli s’arrêter à 20 ans, l’âge ou tant d’autres s’épanouissent. Dénoncée comme communiste à Paris en 1942, elle a réussi à passer en zone libre avec sa famille, elle y a été dénoncée comme juive et arrêtée par la Gestapo et la Milice en mars 1944. La jeune fille est déportée par le Convoi numéro 71 où se trouvent Simone Veil et Marceline Loridan-Ivens en direction du camp d’Auschwitz-Birkenau. Son père, son frère, son neveu, une de ses sœurs sont morts en déportation. Matricule 78599, elle est aujourd’hui l’une des dernières survivantes du camp de l’enfer.

Ginette Kolinka témoigne aujourd’hui par devoir de mémoire et transmet la tolérance. Chaque année depuis qu’elle a rompu le silence, elle raconte à des centaines de lycéens son calvaire. « Ginette Kolinka, une mémoire française », c’est son histoire, d’hier à aujourd’hui. 

Commenter cet article