Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 25/05/2021 10H

En première partie de soirée ce mardi 25 mai sur France 5, "Phobies, anxiété, stress... Les promesses des nouvelles thérapies", réalisé par Céline Bittner. Le documentaire sera suivi d'un débat animé par Marina Carrère-d’Encausse.

Se faire hypnotiser pour vaincre ses phobies, surmonter un traumatisme psychique grâce aux mouvements des yeux. Ces traitements étonnants appartiennent à la famille des thérapies brèves, des techniques qui rencontrent un succès grandissant en France. Leur objectif : faire disparaître les symptômes handicapants en un minimum de temps. TCC, EMDR, hypnose…

Ces méthodes aux noms étranges promettent de soigner la peur de l’avion ou de la foule, les crises d’angoisse et les TOC en quelques séances seulement. Avec leurs solutions pratiques et des guérisons express, en 30 ans, ces nouvelles thérapies ont révolutionné l’approche des troubles mentaux. Face à la psychanalyse et son long travail d’introspection, de plus en plus de patients se tournent vers ces techniques pour changer et aller mieux rapidement.

De la réalité virtuelle pour vaincre la peur du vide ou des insectes, à la thérapie par les arbres qui promet de réduire le stress, les techniques se multiplient. Existe-t-il des preuves scientifiques de leur efficacité ? Comment s'y retrouver dans la jungle des thérapies brèves ?

Risque d’emprise, procédés mal maitrisés… Aujourd’hui certaines pratiques sont exercées en dehors de tout cadre thérapeutique. Car n’importe qui peut donc s’improviser thérapeute et ouvrir un cabinet sans avoir obtenu le moindre diplôme. Entre sciences et croyances, enquête sur ces thérapies qui nous veulent du bien.

Invités du débat :

Pr Bruno Falissard, Psychiatre et pr​ofesseur de santé publique à l'université Paris-Sud.

Dr Aurélia Schneider, Psychiatre spécialisée dans les thérapies comportementales et cognitives.

Dr Christophe Fauré, Psychiatre et psychothérapeute spécialisé dans l'​accompagnement des ruptures de vie. 

Commenter cet article