Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le résumé et les interprètes de la série inédite L'absente, diffusée dès ce lundi sur France 2.

Nouvelle série sur France 2 dès le lundi 20 septembre à 21h05 (face à une autre grosse nouveauté française, sur TF1) : L'absente.

Format 8 x 52' pour cette fiction écrite par Delinda Jacobs, réalisée par Karim Ouaret et produite par Escazal Films.

Une petite fille kidnappée est retrouvée à quelques kilomètres de chez ses parents onze ans plus tard… Mais qui est-elle vraiment ? Résumé ci-dessous.

Casting :

  • Thibault de Montalembert (Laurent Masson),
  • Clotilde Courau (Hélène Masson),
  • Olivier Rabourdin (Paul),
  • Marie Denarnaud (la commissaire Victoire Eberhart),
  • Salomé Dewaels (Alex),
  • Lionel Erdogan (Loïc Masson),
  • Laëtitia Eïdo (Selma Masson),
  • Pascal Rénéric (Sully),
  • Fantine Harduin (Éléonore Masson),
  • Manuel Severi (Jonathan),
  • Cédric Le Maoût (Max),
  • Juliane Lepoureau (Marina),
  • Bruni Makaya (Maël),
  • Pierre Cartonnet (Jérémy),
  • Rebecca Tetens (Barbara),
  • Armand Éloi (Forget),
  • Marvin Oouaret (Liam),
  • Cypriane Gardin (Kayla),
  • Florence Masure (Gabi),
  • Franck Muon (garde côte),
  • Nicolette Picheral (Odile),
  • Dominique Thoma (Père Durrel),
  • Théo Borne (Marouane),
  • Mélisandre Meertens (Géraldine),
  • Samir Arab (Mehdi),
  • Anne Gaëlle Ponche (Sylvie)

Sophie Révil, productrice :

"Je suis particulièrement fière de vous présenter aujourd’hui L’absente, une série envoûtante qui ne ressemble à aucune autre. Les personnages de cette histoire singulière ont une densité et une profondeur extraordinaires. Brisé par le drame de la disparition d’une petite fille, chacun d’entre eux a enfermé dans son cœur d’indicibles secrets. Ils ont tant de choses à se reprocher. Et ils sont tous habités par un fantôme, celui de Marina, l’absente. Chacun est en quête de rédemption et nous bouleverse au plus profond. L’absente est d’abord une histoire d’amour et de reconstruction.

Série tournée en hiver sur la Côte d’Opale, autour de Dunkerque, la mer en est un personnage à part entière : les rouleaux agités venant mourir sur des plages qui n’en finissent pas, les brise-lames plantés dans le sable, la maison familiale sur la dune battue par les vents, les bateaux de pêche en cale sèche dans le chantier naval… L’arène de la série en devient presque exotique, magnifiée par une photographie d’une grande beauté, à la fois mélancolique et inquiétante, qui renforce la solitude poignante des personnages, mais aussi la menace qui plane sur eux. L’angoisse est palpable, nous entraînant dans un suspense totalement addictif.

Lorsque Delinda Jacobs (l’auteure de la magnifique série La forêt sur France 3) est venue me proposer cette histoire, je n’ai pas hésité un instant. Comme moi, elle avait été marquée par l’histoire de Natacha Kampusch, cette petite fille autrichienne de 10 ans enlevée sur le chemin de l’école à Vienne en mars 1998. Elle était réapparue huit ans plus tard, à quelques rues de chez ses parents, ayant réussi à échapper à la surveillance de son ravisseur, un détraqué du nom de Wolfgang Priklopil, qui l’avait détenue dans une cave pendant toutes ces années.

De surprises en rebondissements, Delinda Jacobs nous entraîne dans un thriller puissant et brillant. Mais ce qui l’intéresse le plus est ailleurs. Ce qu’elle veut sonder, c’est le cœur de ses personnages et l’intimité d’une famille qui se déchire depuis la disparition de la petite Marina. Comme une romancière (elle a écrit seule les 8 épisodes), Delinda Jacobs revisite avec maestria le genre classique de la tragédie familiale. Les liens familiaux sont-ils forcément destructeurs ? Peut-on être soi-même dans le cercle familial et montrer son vrai visage ? Avec une écriture au scalpel, l’auteur sort les cadavres des placards et décortique les effets dévastateurs des mensonges familiaux."

Épisode 1 : Une jeune fille de 21 ans, affolée, court sur une route la nuit et se fait renverser par une voiture. Lorsqu’elle se réveille à l’hôpital, les policiers reconnaissent, effarés, la petite Marina Masson, disparue onze ans plus tôt. Ses parents, séparés depuis le drame, accourent. Son père Laurent a refait sa vie avec une femme plus jeune, Selma, avec qui il a un fils de 5 ans. Mais il est souvent visité par le fantôme de Marina. Sa mère, Hélène, consacre tout son temps à son association pour les enfants disparus, délaissant leur grand fils Loïc et leur adolescente, Eléonore. La Commissaire Victoire Eberhart, enceinte de huit mois, débarque au Commissariat de Dunkerque pour enquêter sur l’enlèvement de Marina. La jeune fille est amnésique, elle n’a aucun souvenir, ni de sa famille, ni de sa captivité. Les résultats ADN sur Marina tombent : positifs ! Elle est bien la fille de Laurent et Hélène. On retrouve le cadavre d’Ivan Claes, l’homme qui avait été soupçonné à l’époque de l’enlèvement de Marina.

Épisode 2 : Victoire pense que l’homme assassiné, Ivan Claes, est bien celui qui a enlevé Marina. Marina rencontre en cachette un jeune homme mystérieux, Maël, avec qui elle planifie de s’enfuir. Laurent se rapproche de son ancienne famille, Hélène et leurs trois enfants réunis, délaissant Selma, sa jeune compagne, et leur fils, le petit Liam. Paul, le meilleur ami de Laurent, lieutenant sous les ordres de Victoire, découvre une carte d’identité dans un blouson perdu par Marina sur la route. Elle est une usurpatrice qui se prénomme Alexandra Martinez, c’est une enfant de la DDASS. Paul revoit son fils Jonathan, devenu un jeune cadre ambitieux et méprisant vis à vis de son père. Jonathan retrouve Alex/Marina avec émotion car ils étaient très proches avant sa disparition.

Crédit photo © Sarah Alcalay - ESCAZAL FILMS

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article