Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bande-annonce du film Les promesses, avec Isabelle Huppert et Reda Kateb.

Dans les salles fin janvier, Les promesses, un film réalisé par Thomas Kruithof. Bande-annonce ci-dessous.

Scénario de Jean-Baptiste Delafon et Thomas Kruithof.

Avec Isabelle Huppert, Reda Kateb, Naidra Ayadi.

Maire d’une ville du 93, Clémence livre avec Yazid, son directeur de cabinet, une bataille acharnée pour sauver le quartier des Bernardins, une cité minée par l’insalubrité et les « marchands de sommeil ». Ce sera son dernier combat, avant de passer la main à la prochaine élection. Mais quand Clémence est approchée pour devenir ministre, son ambition remet en cause tous ses plans. Clémence peut-elle abandonner sa ville, ses proches, et renoncer à ses promesses ? ...

Thomas Kruithof :

"Après l’élection présidentielle de 2017, j’avais envie de m’intéresser au courage politique et il m’a semblé que c’était à l’échelon local qu’on pouvait encore y croire, même si à l’arrivée le film traverse toutes les strates de l’échiquier politique. J’ai rencontré Jean-Baptiste Delafon, le co-créateur de Baron noir, qui lui-même travaillait sur un portrait de maire de banlieue, il avait déjà rassemblé de la documentation, on a continué à rencontrer des maires, des acteurs du secteur associatif, ça s’est enrichi au fur et à mesure... J’ai trouvé qu’il y avait une matière humaine et sociale passionnante et viscérale autour du problème des copropriétés dégradées et des marchands de sommeil. Ce qu’il y a de commun avec mon premier film, c’est le rapport de l’individu face au système. Dans La Mécanique de l’ombre, c’était plus ouvertement kafkaïen, mais là, au sein de cette cartographie de la vie politique, on perçoit qu’il y a différents échelons de décision, et que les individus doivent se débrouiller avec... Le maire occupe une place à part dans ce système : il fait la liaison entre le peuple et l’Etat. Il connait les prénoms et les noms de ses administrés et en même temps, il est exposé à l’état central. Il subit une froideur, un dédain venant d’au-dessus, et une colère, une impatience et une perte de confiance venant d’en dessous. Les gens pensent souvent qu’il a plus de pouvoir qu’il n’en a vraiment."

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article