Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les détectives du ciel (BEA) : documentaire inédit ce jeudi soir sur France 5.

Du Rio-Paris abîmé dans l’Atlantique en 2009 au crash de la GermanWings dans les Alpes en 2015, ils sont appelés dans le monde entier pour déterminer les causes des accidents aériens, afin d’éviter qu’ils ne se reproduisent.

Les enquêteurs français du BEA (Bureau d’enquêtes et d’analyses pour la sécurité de l’aviation civile) sont considérés parmi les meilleurs au monde. Avions de ligne, de tourisme, hélicoptères, ULM ou montgolfières, ils enquêtent sur tout ce qui vole. Pour la première fois, ils ont autorisé des caméras à filmer leur travail de l’intérieur. À découvrir ce jeudi 20 janvier en première partie de soirée sur France 5 !

Electroniciens, météorologues, mais aussi ophtalmologistes ou acousticiens, ils sont capables de déterminer les causes d’un accident à partir d’infimes détails : le filament d’une ampoule, un petit morceau de carlingue, le rythme de respiration des pilotes enregistré dans le cockpit. Tous témoignent et racontent leurs enquêtes. Ces scientifiques se doublent d’aventuriers. Ils doivent souvent chercher les pièces à conviction dans des lieux inaccessibles : jungles, fleuves, déserts, montagnes…

Ce film documentaire de 90 minutes, inédit, nous emmène dans les immensités enneigées du Groenland, à la recherche d’un réacteur perdu en vol par un Airbus A380 d’Air France, et retrace parallèlement d’autres enquêtes étonnantes.

Réalisation Louis-Pascal Couvelaire. Produit par François Ducroux et Gaël Leiblang.

Crédit photo © Elephant Adventures.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
W
Documentaire passionnant, permettant de découvrir les moyens et compétences infinies dont dispose ce joyau français qu’est le BEA. Seul bémol, l’incompétence de ce commandant de bord expliquant qu’une remise de gaz est une manœuvre dangereuse. Probablement un défaut de formation et un manque d’entraînement. Les remises de gaz ont sauvé tellement de vie. Par contre le calme et l’assurance du commandant de bord de l’A380 d’Air France est très rassurante.
Répondre
D
Bonjour, merci pour l'information, j'adore votre site, moi qui suis passionné de docus histoires ou aviation, vous me permettez de ne pas rater ces inédits!
Répondre