Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La série belge Red Light à découvrir dès ce jeudi soir sur ARTE.

Série belge et neerlandaise créée par Halina Reijn, Carice van Houten et Frank Ketelaar, Red Light est à voir dès ce jeudi sur ARTE.

Replay quasi indispensable, la chaîne programmant quatre épisodes à la suite dès 20h55... Les épisodes 5, 6, 7 puis 8, 9, 10 seront diffusés les jeudis 3 et 10 mars à 20h55.

La rencontre de trois femmes blessées dans le quartier rouge d’Anvers, sur fond de meurtres et de prostitution forcée.

Sylvia Steenhuyzen, 40 ans, se prostitue dans le quartier rouge d’Anvers pour son compagnon et proxénète Ingmar Karlson, qu’elle seconde sans états d’âme dans ses affaires licites et illicites. Sous couvert d’un florissant bar à hôtesses, le Tropicana, celui-ci dirige en réalité un vaste réseau de prostitution forcée.

Un jour, l’une des jeunes Roumaines qu’il exploite est retrouvée morte dans un hôtel de passe. Chargée de l’enquête avec son coéquipier Sam, l’inspectrice de la brigade des agressions Evi Vercruyssen, par ailleurs mère de jumeaux et en pleine crise de couple, organise avec l’unité de lutte contre le trafic des êtres humains une descente au Tropicana.

Habituée, Sylvia est interrogée puis libérée après avoir refusé de collaborer avec la police. Le soir même, elle retrouve un client de longue date. Écrivain et philosophe enseignant à Anvers, Eric Savenije réside à Amsterdam avec sa femme Esther Vinkel, une chanteuse lyrique et riche héritière, avec laquelle ils tentent en vain, depuis deux ans, d’avoir un enfant. Quelques heures plus tard, celle-ci tente désespérément de le joindre pour lui annoncer un événement tragique...

Via ARTE : "Si l’enquête et le monde minutieusement documenté de la prostitution entre Belgique et Pays- Bas en constituent la toile de fond, Red Light raconte d’abord la rencontre fugace, mais décisive, de trois femmes blessées par l’existence, que leur solidarité va aider à cheminer vers elles-mêmes. Au fil des épisodes, elles gagnent en épaisseur et en complexité pour composer trois figures émouvantes, et parfois dérangeantes, de la solitude et de la marge, à contre-courant des clichés héroïques. La question de la maternité, qu’elle soit désirée, comme pour Sylvia et Esther (Carice van Houten et Halina Reijn), ou au contraire insupportable, comme pour la plus jeune, Evi (Maaike Neuville), taraude chacune de ces prisonnières qui luttent, à l’aveugle, pour s’affranchir de leurs illusions comme de liens amoureux, familiaux et sociaux étouffants. Actrices chevronnées devenues conteuses pour mettre au premier plan des personnages de femmes, Carice van Houten et Halina Reijn cosignent leur première série avec ce polar nerveux au réalisme âpre, porté par le trio profondément original qu’elles composent avec leur cadette Maaike Neuville. Leurs compositions ont reçu au festival Canneseries un prix d’interprétation collectif, décerné aussi à Geert Van Rampelberg (Ingmar)".

Scénario : Halina Reijn, Carice van Houten, Frank Ketelaar, Esther Gerritsen, Christophe Dirickx ; Réalisation : Wouter Bouvijn et Anke Blondé.

Crédit photo © Maarten De Bouw

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article