Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

À voir ce mercredi soir, un portrait inédit de Jacques Martin (inclus, des archives inédites).

Un documentaire inédit de 70 minutes, titré Jacques Martin : Derrière vos applaudissements sera diffusé sur la chaîne Paris Première ce mercredi 4 mai à 21 heures

Un film de Fabrice Gardel et Edward Beucler, annoncé comme un portrait riche d'archives inédites.

La richesse des archives est complétée par les témoignages émouvants de ses enfants Elise et David, mais aussi de ses proches amis ou collaborateurs. Son complice Stéphane Collaro évoque son immense virtuosité, Laurent Gerra son impertinence, Frédéric Zeitoun sa culture et son ouverture d’esprit. Virginie Lemoine qui a débuté avec lui dans “Ainsi font font font” dévoile un être à fleur de peau, Danièle Evenou, son ancienne compagne, raconte quant à elle la vie à ses côtés : une vie aussi passionnante qu’invivable...

"Ce récit ciselé, tout à la fois drôle et émouvant, raconte l’histoire d’un petit garçon lyonnais mal aimé par ses parents qui toute sa vie courra après l’amour des femmes, du public et de la reconnaissance. Un jeune homme épris de liberté, incroyablement brillant, souvent irrévérencieux qui va révolutionner la télé et la radio avec son complice Jean Yanne.

Un personnage complexe aux talents multiples : musique, cuisine, écriture, mimes, d’une curiosité inépuisable qui grâce à ses nombreux voyages rapportera des Etats-Unis des séries mythiques comme “ Drôles de dames”.

Pourtant, malgré des succès d’audience exceptionnels, jusqu'à 15 millions de téléspectateurs le dimanche, Jacques Martin qui aurait rêvé être chef d’orchestre ou comédien était-il vraiment heureux ?

Trois ruptures ont marqué sa vie, la plus connue restant celle avec Cécilia Sarkozy. Bernard Soustrot le fidèle musicien et ami de Jacques Martin nous dévoile aussi (en ayant été un des témoins direct) les coulisses de la relation passionnée entre Jacques Martin et Cécilia puis la rupture lorsqu’elle part avec Nicolas Sarkozy. Laurent Gerra revient avec humour sur la façon dont Jacques Martin voulut pendant longtemps “casser du Sarko” en public pour se venger.

Tout au long de ce récit, entre rires et larmes, c’est la découverte d’un homme d’une immense culture que nous vous proposons.

Elise Martin : "Notre père était très exigeant, vis-à-vis de lui-même en premier lieu ce qui valait ses colères terribles quand ça n’allait pas comme il le souhaitait. Ce dont je suis intimement convaincu aussi, c’est que ses colères que son entourage subissait était d’abord tournées contre lui-même."

David Martin : "Vous savez, j’ai de mon père à la fois des souvenirs heureux quand il m’emmenait tout gosse à travers la France pour ses tournées. Il aimait les planches, les spectacles, la vie de bohème. Mais je me souviens aussi de ses crises de rage, de désespoir quand ça n’allait pas; il était capable de tout casser. Il y avait chez lui cette douceur et cette violence."

Stéphane Collaro : "J’ai adoré sa drôlerie, sa culture, son sens de la fête. Mais peut- être par-dessus tout sa générosité. Après les émissions, il nous invitait tous, il voulait toujours payer. Il a gagné de l’argent mais ce n’était pas un homme d’affaires : il voulait que tout le monde en profite. C’était un “enfant de la balle”. Il aimait la vie de troupe."

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article