Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans les bals populaires : Documentaire inédit, à base d'archives parfois colorisées, ce soir sur France 3.

Documentaire inédit, à base d'archives, ce lundi 27 juin à 21h10 sur France 3 : Dans les bals populaires.

Le bal est dans le cœur des Français. Présent dans chaque région, il est aussi à l’origine de bien des familles. C'est au bal que nous nous sommes connus, au bal que nos libertés se sont exprimées, au bal que nous nous sommes sentis citoyens. Depuis le premier bal du 14 Juillet, la République nous a invités à la fête dans un même élan. Elle l’a souvent encadrée, surveillée… et parfois même interdite. Du bal des moissons à ceux de la Belle Époque, des dancings des Années folles aux bals clandestins pendant la guerre, des discothèques ou bals des pompiers, jusqu’aux rave-parties, les transformations du bal racontent notre histoire.

Un film de Yann Coquart, écrit avec la collaboration de Jeanne Burel.

Yann Coquart et Jeanne Burel :

"Le film débute un jour de fête. le 14 juillet 1880, précisément. Le jour du premier bal républicain. Ainsi, d’un loisir d’élite le bal passe à un loisir public puis, avec le temps, à un loisir de masse. Si les formes de bal ont évolué depuis cent quarante ans, sa permanence atteste son importance autant que ses évolutions racontent celles de notre société.

Dans les bals populaires… raconte le bal à la croisée de nos constructions sociales, de la morale et de la politique, de nos désirs individuels et collectifs. Il raconte notre roman national à l’aune de ces rassemblements festifs qui, selon les époques et les territoires, ont pris des significations différentes.

Et si le bal a une histoire, il a aussi une géographie. Traditionnellement, le Nord, le Massif central et le Sud-Ouest ont conservé une pratique des bals plus assidue qu’ailleurs. Paris a toujours été moteur. Notre récit s’attache à représenter les différentes régions et l’influence de Paris sur les campagnes.

Dans les bals populaires est avant tout une histoire humaine. Ce sont ceux et celles qui en furent les acteurs, les actrices qui partagent leur histoire. Musiciens, patrons de bals sous tentes, de dancings ou de discothèques, mais aussi danseurs passionnés, ils nous racontent leur histoire où bien celle de leurs parents avant eux, car la musique et la danse se transmettent de génération en génération en se réinventant perpétuellement.

Si notre récit s’appuie sur ces témoignages, il fait aussi appel en partie à des images d’archives, parfois colorisées, souvent inédites. Bals publics, privés ou associatifs, spontanés, libres ou interdits, les archives ne manquent pas pour montrer les différentes formes de bals. Les archives de contexte, elles, racontent les grands bouleversements de notre société, les guerres, les exodes, les manifestations ou les avancées techniques majeures. Confrontées à ces images de notre histoire nationale, les images de danse et de bal prennent alors toute leur signification. Des archives du quotidien ponctuent aussi notre récit, celles qui montrent le travail, les modes, les mœurs, se mêlent aux images qui présentent les loisirs et fêtes familiales. Ce sont souvent des archives amateurs, également inédites.

Doisneau, Cartier-Bresson, Brassaï, ces célèbres photographes ont capturé les danseurs à travers leur objectif. Ces photos magnifiques illustrent, elles aussi, notre histoire.

Et, bien sûr, la musique est l’un des acteurs principaux de ce film. Valse, java, polka, mazurka, musette, charleston, fox-trot, lindy hop, tango, biguine, jazz, rumba, cha-cha-cha, mambo, twist, rock, disco, folk, électro… autant de musiques que de danses, de couleurs que d’époques".

Crédit photos © ZED

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article