Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hillary Clinton interrogée par Christine Ockrent ce samedi sur France Culture.

À 11 heures, ce samedi 11 juin sur France Culture, entretien exceptionnel entre Christine Ockrent et Hillary Clinton dans l’émission Affaires étrangères.

Auparavant journaliste pour CBS et ABC News aux Etats-Unis, Christine Ockrent et son invitée reviendront sur les principaux sujets géopolitiques actuels, est-il communiqué : de la Guerre en Ukraine au rôle de l’Europe en passant par le positionnement d’Emmanuel Macron.

Hillary Clinton a pour rappel été Secrétaire d’Etat des Etats-Unis de 2009 à 2013, candidate démocrate lors de la campagne présidentielle américaine de 2016.

Extrait concernant l’Ukraine : « Je pense que le succès ultime, ce serait la défaite de Poutine. Et en cela je ne peux qu’être d’accord avec ce que demandent le président Zelenski et son gouvernement, c’est-à-dire un retrait total des territoires occupées en Ukraine. De mon point de vue, c’est une crise existentielle pour l’Ukraine, mais aussi pour la liberté et l’intégrité territoriale de l’Europe. »

Concernant la Russie, « Je comprends qu’il y a de gros enjeux diplomatiques, et pourquoi certains pensent que nous ne devrions pas provoquer la Russie, au risque de nous attirer encore plus de problèmes. […] Ce sont les Russes qui ont provoqué cette attaque. Ils ont envahi une nation souveraine. Ils sont en train de commettre un génocide. Ils sont en train de détruire des villes. Quand on parle d’affaiblir la Russie, ce n’est pas juste sur le champ de bataille militaire, en s’efforçant d’équiper les Ukrainiens et de les former à l’utilisation d’armes militaires sophistiquées. Cela passe aussi par les sanctions. »

À propos de Vladimir Poutine, « Poutine a toujours eu une vision messianique et narcissique de lui-même. J’ai assisté à beaucoup de réunions où j’étais assise juste à côté de lui, […] : c’est un homme pour qui l’effondrement de l’Union soviétique a été l’une des plus grandes catastrophes de l’Histoire. Il voulait très clairement restaurer la gloire de la Russie, et peut-être pas reconstituer l’Union soviétique, mais en tout cas avoir une grande influence et une domination sur les pays du voisinage immédiat, et pour certaines régions en Biélorussie, en Géorgie, en Ukraine, les réabsorber, parce qu’il ne les considère pas comme des Etats légitimes et indépendants. »

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article