Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un numéro de Ça commence aujourd'hui consacré ce lundi aux violences sexuelles et conjugales.

Ce lundi 13 juin à 13h55 sur France 2, Ça commence aujourd’hui, programme présenté par Faustine Bollaert, accueille 3 femmes qui ont été victimes de viol conjugal. Après avoir partagé une relation traumatisante, elles ont souhaité venir témoigner pour prévenir et donner le courage aux autre victimes d’aller dénoncer ces crimes.

Le viol conjugal est encore un tabou dans notre société. Même la loi a mis des années avant d’évoluer et de s’éloigner du principe de « devoir conjugal ». En 2022, rares sont celles qui dénoncent ces crimes. Les femmes qui viennent se confier à Faustine Bollaert, elles, parlent et se battent pour que la honte change de camp. Nadège, Hélène et Sophie ont réussi à porter plainte et cela leur a permis de commencer une reconstruction.

Nadège, 39 ans décrit la relation toxique qu’elle a entretenu avec son ex-compagnon : « J’ai été happée par cette relation très intense, par cet homme qui s’est mis peu à peu à exercer de plus en plus d’emprise sur moi (…) J’avais tellement peur de lui que je n’en parlais à personne ». Malgré le fait qu’elle soit enceinte, cela ne l’a pas empêchée de subir des viols à répétition et des violences de plus en plus soutenues. Elle a finalement eu le courage de le quitter et de porter plainte.

Hélène, 49 ans, raconte son histoire avec le père de ses 4 enfants « Pour notre entourage, il était le mari idéal, doux, attentionné… A la maison, c’était complètement différent, il n’y avait pas d’amour. Il était très dur dans ses réflexions, il ne m’a jamais donné la main, aucun geste de tendresse ». Petit à petit le manque d’attention s’est transformé en violence puis en viol. Hélène en est arrivée à tenter de mettre fin à ses jours… Grâce au soutien de ses enfants, elle a réussi à mener son combat jusqu’au procès.

Sophie, 50 ans, évoque la difficulté à mettre des mots sur ce qu’elle a vécu. « Au début, je n’arrivais pas à intégrer le fait que, même dans le mariage, un homme n’a pas le droit d’avoir des relations sexuelles avec sa femme sans son consentement ». C’est une fois qu’elle a réussi à se confier à la police qu’a pu commencer sa reconstruction.

Natacha Espié, psychologue, et Marc Geiger, avocat pénaliste, seront présents sur le plateau.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article