Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Janet Jackson, avant et après le scandale du “Nipplegate” : documentaire ce soir sur ARTE.

En 2004, lors du surmédiatisé concert du Super Bowl, un sein de Janet Jackson fut exposé aux yeux de millions de téléspectateurs américains. Retour, ce vendredi 8 juillet à 22h25 sur ARTE, sur un événement qui bouleversa la carrière de la chanteuse, et dont la signification dépasse l’anecdote.

Lorsque survient le “Nipplegate”, le scandale national causé par la malencontreuse révélation de son sein, dévoilé accidentellement par Justin Timberlake, sur la scène du Super Bowl en 2004, Janet Jackson est au sommet de sa carrière.

L’enfant chanteuse, devenue ado actrice dans la sitcom des années 1980 Good Times, est parvenue à se libérer de la tutelle de son père pour s’affirmer par elle-même, à la fois icône populaire, sex-symbol et figure féminine inspiratrice pour la communauté afro-américaine. À près de 40 ans, elle pouvait prétendre à poursuivre une carrière à la Madonna. C’était compter sans la fâcheuse suite d’événements qui allait aboutir à la choquante fraction de seconde à la suite de laquelle l’Amérique offensée la ferait tomber de son piédestal... tandis que Justin Timberlake, l’auteur du geste maladroit, continuerait, lui, à gravir les marches du succès.

D’un point de vue européen, cette histoire est absurde, et certaines voix aux États-Unis, à l’époque et depuis, en ont convenu. Mais là n’est pas la question traitée par ce documentaire qui choisit d’analyser les faits, en l’occurrence le contexte du scandale d’un point de vue sociomédiatique, l’enchaînement des causes et des effets qui y a conduit, et la disproportion entre l’événement et le caractère dévastateur de ses conséquences.

Riche en archives et en témoignages, l’analyse est menée par diverses parties prenantes de l’événement, enrichie par les commentaires des membres de la famille Jackson, de critiques musicaux, d’experts en médias et de représentants d’associations qui cherchaient à garantir la décence de la télévision, fortement marquée par l’empreinte de MTV dans les années précédentes. Aujourd’hui, il ne fait de doute pour personne que ce scandale a marqué une page de l’histoire des discriminations sexistes et racistes. Malgré des excuses publiques, Janet Jackson, qui a ouvert la voie à des artistes telles que Beyoncé, Nikki Minaj ou Cardi B, en est encore victime.

Documentaire de Jodi Gomes (États-Unis, 2021).

Crédit photo © The New York Times

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article