Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une soirée consacrée à Tippi Hedren, ce dimanche sur ARTE.

Actrice inoubliable des Oiseaux, Tippi Hedren a dénoncé dans ses Mémoires les méthodes et le harcèlement d'Alfred Hitchcock, le réalisateur qui l’a révélée. Rediffusion de ce bijou puis portrait ce dimanche soir sur ARTE.

À 20h55, Les oiseaux.

Melanie Daniels, une jeune femme un peu snob de la bonne société de San Francisco, se rend à Bodega Bay pour offrir deux inséparables (un duo d'adorables perroquets) à une petite fille qu'elle ne connaît pas, mais dont le grand frère Mitch lui paraît séduisant. À son arrivée, elle est blessée au front par une mouette. Mitch l'invite à passer la journée chez lui. Le lendemain, au cours du pique-nique d'anniversaire, les mouettes se jettent violemment sur les enfants…

Film d'Alfred Hitchcock (1963). Scénario : Evan Hunter, d'après l'œuvre de Daphné du Maurier. Avec : Tippi Hedren, Rod Taylor, Jessica Tandy, Suzanne Pleshette, Veronica Cartwright, Ethel Griffies, Charles McGraw , Ruth McDevitt, Lonny Chapman.

À 22h50, documentaire allemand de Marita Neher, L'actrice Tippi Hedren.

"Mannequin, Tippi Hedren est repérée par Alfred Hitchcock. Habillée par les plus grands couturiers pour les essais, elle est propulsée star hollywoodienne en 1963, crevant l’écran dans Les oiseaux, ce chef-d’œuvre horrifique. Une gloire soudaine, couronnée d’un Golden Globe, qu’elle paiera cher. Tout d'abord pendant le tournage, le réalisateur s’étant gardé de lui signaler qu’elle serait réellement attaquée – et blessée – par les vengeurs volatiles, mais aussi parce que lui-même se jette un jour sur elle dans sa limousine.

Si le maître estime qu’il a créé cette parfaite "blonde hitchcockienne", objet de désir inaccessible, l’actrice fait preuve d’une tranquille indépendance. Celle qui remplace Grace Kelly, retenue à Monaco, pour le tournage de Pas de printemps pour Marnie, confirme par ce second film tourné avec Hitchcock un sens subtil du jeu, consciente d’incarner, à travers le rôle de cette femme névrosée violée par son mari, un fantasme du cinéaste. La force de caractère de Tippi Hedren, qui repousse une fois encore les avances de Hitchcock, lui coûtera sa carrière, stoppée aussi brusquement qu’elle avait commencé.

Cette militante de la cause animale se voue alors à sa passion des grands félins et leur consacre un film, Roar. Dans son autobiographie, Tippi: A Memoir, publiée en 2016, l’actrice, mère de Melanie Griffith et grand-mère de Dakota Johnson, dénoncera le harcèlement subi, exhortant les femmes à résister. Admiration et dégoût Du Minnesota où elle a grandi dans un milieu modeste à Hollywood en passant par New York où elle s’est émancipée, ce film brosse un quasi-autoportrait de l’actrice, fondé sur des archives, ses Mémoires et un entretien accordé lors de leur publication.

Star à l’anticonformisme discret née en 1930, Tippi Hedren se raconte avec simplicité, en s’attachant, au crépuscule de sa vie, à analyser sa relation ambivalente avec Hitchcock, tissée d’admiration et de dégoût, mais dénuée d’amertume. Éclairé par des critiques et des cinéphiles, le parcours d’une femme d’une grande élégance, qui n'a pas eu besoin des feux de la rampe pour exister. "

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article