Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une pièce à ne pas louper ce dimanche soir : Les chatouilles ou la danse de la colère, d’Andréa Bescond.

Une pièce à ne pas louper ce dimanche soir : Les chatouilles ou la danse de la colère, d’Andréa Bescond. Un programme à découvrir ce dimanche à 21h10 sur CultureBox (canal France 4).

Enregistré au Théâtre Antoine, réalisé par Andréa Bescond et Ybao Benedetti, produit par La Compagnie des Indes et JMD Production.

Quand la danse prend le pas sur l'indicible.

C'est l'histoire d'Odette. Une petite fille dont l'enfance a été volée par un « ami de la famille ». Une jeune fille qui cherche des réponses à ses questions et les trouve progressivement avec son corps. Quand les mots ne suffisent plus, la danse est son moyen de survie.

"À travers une galerie de personnages entre rires et émotions imaginés par Andréa Bescond et une mise en scène subtile d'Éric Métayer, les mots et la danse s'entremêlent et permettent à Déborah Moreau d'emporter le spectateur dans un grand-huit émotionnel. Après cinq années de triomphe, de nombreuses récompenses, dont le Molière du Seul(e) en scène 2016 et deux César 2019 pour son adaptation cinématographique, Les chatouilles ou la danse de la colère d’Andréa Bescond est une pièce nécessaire et toujours d'actualité."

Crédit photos © Sven Anderson

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
M
vous êtes un blogueur, un journaliste alors renseignez vous ou simplement lisez le générique et vous verrez un nom apparaitre celui d'eric Metayer. Franchement je vous le dis y'en a marre. cordialement<br /> Eric Metayer
Répondre
L
Bonjour, je ne comprend pas votre remarque, ceci figurant dans l'article : "À travers une galerie de personnages entre rires et émotions imaginés par Andréa Bescond et une mise en scène subtile d'Éric Métayer" (ps : passionné, mais en aucun cas journaliste).