À ne pas louper ce mardi, les premières parties du docu-fiction L'affaire d'Outreau (résumé complet et intervenants).

Épisodes 1 et 2 de L'affaire d'Outreau ce mardi 17 janvier 2023 dès 21h10 sur France 2 (parties 3 et 4 le 24 janvier).

Écrit et réalisé par Olivier Ayache-Vidal et Agnès Pizzini (Enquête et interviews Agnès Pizzini ; Mise en scène Olivier Ayache-Vidal).

Le 1er décembre 2005, la cour d’appel de Paris acquitte les derniers accusés de l’affaire d’Outreau : il aura fallu 4 années de procédure et 2 procès pour arriver à cette conclusion. Au total, 12 enfants sont reconnus victimes d’agressions sexuelles, 4 personnes reconnues coupables et 13 personnes innocentées après 3 ans de prison.

Cette série en 4 épisodes revient sur cet incroyable fiasco judiciaire qui a conduit à la création d’une commission d’enquête parlementaire en janvier 2006 et continue de hanter notre mémoire collective.

Mêlant de manière innovante dans un immense studio de 1 000 m2 reconstitutions des interrogatoires et témoignages des principaux protagonistes, elle donne à voir, entendre et comprendre comment l’instruction judiciaire a créé une mécanique folle que rien ni personne n’a su ou pu arrêter et qui a broyé la vie des enfants victimes comme des accusés innocentés. Thierry Dausque, Daniel Legrand, Alain Marécaux, Dominique Wiel, quatre des accusés innocentés, Jonathan Delay, l’un des 12 enfants reconnus victimes, et François-Xavier Marécaux, nous font revivre, avec les acteurs qui jouent leur rôle à l’époque, le cauchemar qu’ils ont vécu faute d’avoir pu trouver dans l’institution judiciaire et policière, mais aussi dans les médias, l’écoute nécessaire pour que leur parole soit véritablement entendue.

Tout commence le 5 décembre 2000, quand les enfants de Myriam Badaoui et Thierry Delay accusent leurs parents de les avoir abusés sexuellement.

À ne pas louper ce mardi, les premières parties du docu-fiction L'affaire d'Outreau (résumé complet et intervenants).

Chapitre 1. Un inceste de palier, 2000-2001. Mardi 17 janvier à 21h10 - Chérif, 10 ans, Dimitri, 8 ans, Jonathan, 6 ans, et Dylan, 4 ans, les quatre garçons de la famille Delay sont placés en famille d’accueil suite à différents épisodes de violence de la part de leur père. En sécurité auprès de leur « tata », ils révèlent que leurs parents ainsi que des habitants de la Tour du Renard, à Outreau, abusent régulièrement d’eux. Leurs parents, Myriam Badaoui et Thierry Delay, ainsi que David Delplanque et Aurélie Grenon, leurs voisins de palier, sont arrêtés et mis en examen. Myriam Badaoui avoue les viols et implique d’autres personnes, tandis que les enfants Delay étendent le cercle des victimes.

Chapitre 2. Un réseau pédophile, 2001. Mardi 17 janvier à 21h55 - Les enfants Delay et leur mère parlent d’une ferme en Belgique où des viols en réunion se seraient déroulés. L’instruction s’oriente vers un réseau de pédophilie en lien avec la Belgique. Mais l’enquête sur place ne donne rien. Malgré l’absence de faits matériels, de nouvelles personnes sont arrêtées : Dominique Wiel, prêtre ouvrier et voisin de palier de la famille Delay, Thierry Dausque, ancien ami du couple Delay, mais aussi Alain Marécaux, huissier vivant à Samer, à une vingtaine de kilomètres d’Outreau, et Daniel Legrand, père et fils, soupçonnés d’être à la tête du réseau. Lors des confrontations collectives, ils sont incriminés aussi bien par la mère des enfants que le couple Delplanque-Grenon et les enfants Delay. Tous clament leur innocence, en vain, jusqu’à ce que Daniel Legrand fils décide de faire une déclaration fracassante.

Chapitre 3. Le meurtre de la petite fille belge, 2002-2003 - Le 9 janvier 2002, dans une lettre adressée à France 3, Daniel Legrand fils reconnaît les faits et déclare avoir été témoin du meurtre d’une petite fille belge au domicile des Delay. Myriam Badaoui ainsi que deux de ses enfants confirment les faits. Thierry Delay nie. Des fouilles sont organisées mais ne donnent rien. La presse du monde entier accourt à Outreau, en quête d'une nouvelle affaire Dutroux, qui avait défrayé la chronique quelques mois auparavant. Seul un journaliste belge de la RTBF, Georges Huercano-Hidalgo, émet des doutes sur l’instruction du juge Burgaud. Rien n’y fait : en juillet 2003, 17 accusés sont renvoyés devant la cour d’assises pour viols avec acte de barbarie sur une vingtaine d’enfants de 3 à 12 ans.

Chapitre 4. Les procès 2004-2005 - Le 4 mai 2004, accusés et accusateurs comparaissent devant la cour d’assises réunie à Saint-Omer. Pour les parents mis en détention comme pour les enfants placés, c’est la première fois qu’ils se retrouvent à nouveau réunis, parfois depuis quatre ans. Confrontée à ses enfants et aux personnes qu’elle a accusées, Myriam Badaoui craque et avoue son mensonge : ils n'étaient que quatre à abuser des enfants : elle et son mari, ainsi que Grenon et Delplanque. Par ces quelques phrases, elle met à mal toute l’instruction du juge Burgaud. Plutôt que d’en tirer les conclusions qui s’imposent, la cour décide de condamner, outre les deux couples mis en cause, six des personnes innocentées par Myriam Badaoui. Parmi eux, Thierry Dausque, Daniel Legrand, Alain Marécaux et Dominique Wiel. Il faut attendre un second procès en appel à Paris, quelques mois plus tard, pour que la justice reconnaisse enfin leur innocence, le 1er décembre 2005, cinq ans jour pour jour après les premières déclarations des enfants du couple Delay-Badaoui.

Les intervenants :

  • Jonathan DELAY
  • Thierry DAUSQUE
  • Dominique WIEL
  • Daniel LEGRAND
  • Alain MARÉCAUX
  • François-Xavier MARÉCAUX
  • Hubert DELARUE, avocat d’Alain Marécaux
  • Blandine LEJEUNE, avocate de Dominique Wiel
  • Caroline MATRAT, avocate de Thierry Dausque
  • Julien DELARUE, avocat de Daniel LEGRAND père, puis du fils au procès de Paris
  • Fabienne ROY-NANSION, avocate de David Delplanque
  • Olivier RANGEON, avocat de Daniel Legrand fils
  • Yves JANNIER, avocat général au procès de Paris
  • Didier LEICK et Marc PANTALONI, avocats des enfants au procès de Paris
  • Hélène SIGALA, juge pour enfants à Boulogne-sur-Mer
  • Didier BEAUVAIS, président de la chambre de l'instruction de Douai
  • Joël SPECQUE, commissaire police judiciaire de Lille
  • Yves GOETHALS, commissaire police fédérale belge
  • Hervé ARDUIN, journaliste France 3 Lille
  • Georges HUERCANO-HIDALGO, journaliste d'investigation RTBF

Liste artistique :

  • Le juge Fabrice Burgaud interprété par Pierre SORAIS
  • Myriam Badaoui - Ahlam SLAMA
  • Thierry Delay - Victor VANDECASTEELE
  • David Delplanque - Pierre OLIVIER
  • Aurélie Grenon - Adèle SIERRA
  • Dominique Wiel - Gilles FISSEAU
  • Thierry Dausque - Pierre CARTONNET
  • Alain Marécaux - Rémy GENCE
  • Daniel Legrand - Maceo SIMON
  • Capitaine 1- Ronald BEURMS
  • Capitaine 2 - Samuel VANDERZWALMEN
  • Président Monnier - Jean-Marc LIBRALE
  • Odile Mondinaux - Fabienne MAINGUET
  • Chérif Delay - Sohel HARBOUCHE
  • Dimitri Delay - Djani OUDIA
  • Dylan Delay - Enzo POURBAIX
  • Jonathan Delay - Naim NAJI
  • François-Xavier Marécaux - Sacha WALHIN

Crédit photo © Agathe Vernet

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article