Soirée Robert Redford ce dimanche sur ARTE : le classique Les 3 jours du Condor suivi d'un portrait.

Ce dimanche 4 décembre, ARTE consacre sa soirée à Robert Redford avec le film Les trois jours du Condor suivi d’un portrait réalisé par Pierre-Henry Salfati (première diffusion en 2019).

20h55, le thriller politique Les trois jours du Condor, de Sidney Pollack.

Joseph Turner – nom de code "Condor" – travaille dans une unité de la CIA, qui traque les fuites et cherche de nouvelles pistes de renseignement dans les écrits publiés dans le monde entier. En recoupant différentes sources, il est arrivé à la conclusion que l’agence a été infiltrée. Son chef n’y croit pas mais envoie malgré tout un rapport à l’échelon supérieur. La réponse tombe : négatif. Le même jour, Turner découvre les corps sans vie de ses collègues, froidement assassinés, à son retour de déjeuner. Déboussolé, il s’enfuit et alerte sa hiérarchie. Mais à qui faire confiance ?

"Dès les premières images, l’ennemi est partout, invisible, aux aguets. Juste après l’excellent thriller Yakusa, avec Robert Mitchum, Sydney Pollack fait monter la tension d’un cran avec ce film d’espionnage très seventies. Musique funky de série policière et sexe décomplexé s’ajoutent aux traditionnels ingrédients du genre : suspense haletant, agents troubles, retournements de situation et séduction à la dure", juge ARTE.

Avec Robert Redford (Joseph Turner/The Condor), Faye Dunaway (Kathy Hale), Cliff Robertson (J. Higgins), Max von Sydow (G. Joubert), John Houseman (Mr. Wabash), Addison Powell (Leonard Atwood), Walter McGinn (Sam Barber), Tina Chen (Janice Chon), Michael Kane (S.W. Wicks), Don McHenry (Ferdinand Lappe), Michael B. Miller (Fowler).

22h50, Robert Redford : L’ange blond.

Documentaire de Pierre-Henry Salfati.

Robert Redford a incarné plus que quiconque le versant solaire de l’Amérique, entre persévérance, indépendance, idéalisme et intégrité. De la cause écologique, qu’il a défendue en pionnier, à la critique des dérives des institutions, Robert Redford a mis sa filmographie au service de ses engagements politiques, que ce soit en tant qu’acteur, réalisateur ou producteur. Loin des feux d’Hollywood, le festival de cinéma indépendant de Sundance est aussi une formidable tribune pour ses combats depuis 1985. Dans ce documentaire Pierre-Henry Salfati parcourt, au fil d’archives, d’extraits de films et d’analyses de spécialistes, l’éblouissante carrière d’une légende aux multiples facettes.

Crédit photo film Les 3 jours du Condor © StudioCanal

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article